leral.net | S'informer en temps réel

Le Royaume-Uni a lancé un appel à candidatures aux instituts et universités africains

Le département pour le développement international du Royaume-Uni va débourser un montant de près d’un milliard de francs CFA. L’argent va servir à financer des programmes de recherche axés sur l’eau, l’assainissement, les énergies renouvelables et les études du sol. Un appel à candidatures a été lancé à l’endroit des instituts et universités africains.


Rédigé par leral.net le Mardi 30 Avril 2013 à 20:19 | | 1 commentaire(s)|

Le Royaume-Uni a lancé un appel à candidatures aux instituts et universités africains
Le responsable de la Royal Society, une structure britannique qui pilote le programme, Docteur Hans Hagen, a apporté des éclaircissements sur le dit projet à l’occasion de la séance de travail organisée avec des chercheurs et des universitaires sénégalais.

Il s’agit, selon le docteur, de financer des programmes de recherche de 1.243.000 livres sterling (961 000 000 FCFA) pour cinq ans, afin de soutenir les consortiums de recherche composés de trois groupes originaires de deux pays de l’Afrique sub-saharienne et d’un laboratoire du Royaume-Uni.

Il a aussi révélé que la deuxième phase du projet consistera à élaborer des bourses de réseaux scientifiques de 25.000 livres pour aider des consortiums émergents à préparer leur application pour une bourse de programme de recherche.

Vingt réseaux de recherches seront sélectionnés en Afrique pour ce projet qui vise à renforcer les capacités de structures scientifiques en Afrique sub-saharienne.





1.Posté par Le Pan Africain le 01/05/2013 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est vraiment triste pour nos intellectuelles. Comme si sans les laboratoires de la Grande Bretagne, nous ne sommes pas capables de mener des recherches au profit de nos entreprises. Alors que ces pays on trop perdu à cause de la crise, il se tournent vers nous comme pour nous dire que nous n'avons pas la capacité de percevoir les acquis que la nature nous a doté. Et ils sont la pour l'exploité pour nous et avec nous. La question est de savoir : comment va se passer les droits d'auteur de ces recherches?. Qui va en profiter? . On reste toujours avec une Economie dominée par plus de 60% d'activités artisanales, des exploitations agricoles tellement timides que l'on est obligé de subir la loi de l'importation pour vivre. Au même moment, on donne à ces pays dits développés les opportunités de recherches, dont tout pays animé d'une volonté de développement aurai exploité au profit de ses entreprises. Que signifie 1000000 de livres par rapport aux résultats de ces recherches? Ces Universités Anglaises reçoivent des fonds octroyés par des firmes et autres consortiums pour mener des recherches dont les résultats leur permettent de développer des produits commercialisés dans le marché mondial. Ne soyons pas surpris d'acheter chez des Firmes Anglaises des produits dont les matières premières sont originaires du Sénégal et mieux dont une partie des recherches ont été mené avec le concours de nos Universités.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image