leral.net | S'informer en temps réel

Le Sénégal, 7e pays contributeur de troupes pour les missions de maintien de la paix de l'ONU

Le Sénégal est en 2016 le 7e pays contributeur de troupes parmi les Etats membres de l’Organisation des Nations unies (ONU) pour les opérations de maintien de la paix à travers le monde, a appris l’APS, mercredi.


Rédigé par leral.net le Vendredi 4 Novembre 2016 à 12:37 | | 0 commentaire(s)|

Colonel Barthélémy Diouf, conseiller militaire à la Mission Permanente du Sénégal aux Nations-Unis.
Colonel Barthélémy Diouf, conseiller militaire à la Mission Permanente du Sénégal aux Nations-Unis.
La révélation a été faite mercredi à New York, par le conseiller militaire de la Mission permanente du Sénégal auprès des Nations unies, colonel Barthelémy Diouf, qui ajoute qu’il se classe ‘’3e en Afrique après l’Ethiopie et le Rwanda".

"Nous occupons la première place en terme de contribution de forces de police et le 6e rang s’agissant du personnel administratif pénitentiaire", a indiqué le colonel Diouf qui s’entretenait avec la presse.

L’effectif actuel des engagés sénégalais dans sept théâtres d’opérations est compris entre 3.755 et 3.770 dont 71 femmes, a précisé le conseiller militaire, ajoutant qu’il s’agit de militaires, de policiers, d’agents pénitenciers et de personnels de la justice.

Cela démontre que le Sénégal a toujours eu depuis son indépendance une participation active dans les opérations de maintien de la paix en mettant l’accent sur la contribution substantielle en personnels civils, militaires et paramilitaires, a-t-il souligné.

On retrouve les Sénégalais dans les missions de maintien de la paix comme la MINUSTAH (Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti), la MONUSCO (Mission de l’Organisation des Nations unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo), la MINAUD (Opération hybride Union Africaine-Nations unies au Darfour), a énuméré l’officier supérieur des armées.

Ils font aussi partie de la MINUSS (Mission des Nations unies au Soudan du Sud), de l’ONUCI (Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire), de la MINUL (Mission des Nations unies au Liberia), au Mali, etc., a-t-il ajouté.

L’armée qui a fait d’importants efforts, a mis à contribution depuis 2015 une unité d’hélicoptère dont une unité de manœuvre déployée en Côte d’Ivoire et une d’attaque envoyée en République Centrafricaine, a soutenu Barthelémy Diouf.

Le Sénégal a également mis en place une unité de police spéciale de sécurité chargée de protéger les personnalités et certaines institutions, a renseigné le colonel Diouf, expliquant que l’Etat a mis à la disposition des Nations unies un avion pour le transport stratégique.

"Nous avons également décidé de déployer nos unités par nos propres moyens", a poursuivi le conseiller militaire de la Mission permanente du Sénégal à l’ONU.
Le colonel Barthelémy Diouf a notamment souligné que le financement des opérations de maintien de la paix est pris en charge par l’ONU qui rembourse les primes de personnel et d’équipement au pays contributeur après avoir constaté son engagement effectif et le déploiement du contingent.

La prime d’amortissement et les frais de maintenance sont aussi remboursés par l’ONU selon des critères bien définis, a indiqué le colonel Diouf. Il signale que depuis 2010, le Sénégal vient avec son propre matériel.

APS






Hebergeur d'image