leral.net | S'informer en temps réel

Le Sénégal mérite-il une telle opposition ?


Rédigé par leral.net le Dimanche 20 Décembre 2015 à 19:56 | | 11 commentaire(s)|

A l’image du Président élu en 2012, je me demande si notre cher pays mérite une telle opposition ? Une opposition moribonde, composée d’hommes et de femmes antirépublicains, insouciants, indécis, irresponsables et sans dignité.
« L’essence d’une bonne souveraineté réside dans la volonté générale du peuple à gouverner et à s’adonner à bâtir une Nation avec Foi sans violer le pacte social qui lie les communautés qui composent celle-ci». La Foi est l’essence de la conscience qui fait l’excellence de notre nature et la loyauté de nos actions. Ayons de la Foi devant tout pour être juste avec nous-mêmes au non de Dieu. Rentrez tous en vous-mêmes et considérez s’il vous est permis les attaques avec des propos malsains et délibérés de nos hommes politiques à l’endroit du Président SALL en exposant tout le pays en danger pour satisfaire leur barbare et dangereuse fantaisie. Tout bon citoyen doit sa vie à sa patrie et n’a pas le droit d’indisposer ses concitoyens. Apprenons à servir nos vertus à leur mode et non à celle des hommes politiques de l’opposition. Ils se sont tous précipités sur cette affaire dite de « Lamine DIACK ».

Dans cette affaire, l’opposition sénégalaise s’est encore distinguée à travers des sorties maladroites sans réflexion qui en dit long sur leur manque de dignité, de sérieux, de responsabilité mais surtout de Foi en voulant détourner des propos vers une cible qui incarne la République. Dois-je encore leur rappeler que la République est une affaire de conscience collective et doit englober en son sein tout le patrimoine humain de chacun de nous pour un commun vouloir de vivre ensemble ? Au lieu d’attaquer un programme pour améliorer les conditions des sénégalais, les voilà encore sur le registre des invectives, de la calomnie, du dénigrement pour discréditer le Président le mieux élu et le meilleur de tous ceux qui se sont succédés à la tête de notre cher pays : peine perdue. J’ai regret aux leçons que la jeunesse apprenne de nos ainés, responsables politiques qui aspirent présider à nos destinées, et je vois comme tous, le danger venir de tous les côtés : mensonge, vol, infidélité, assassinat...ornent leur personnalité. Quelle honte ! Quiconque est plus attaché à la vie qu’à son devoir envers sa patrie ne saurait jamais être vertueux a-t-on dit.

Avec une telle opposition, notre pays va mal, car ceux qui devaient s’impliquer dans sa construction par habitude s’engagent à vouloir le détruire par désir, utilisant la diffamation, l’intoxication, les accusations et autres astuces envers celui que les sénégalais ont choisi démocratiquement. Vouloir remplir l’espace politique de chimères pour jeter le discrédit sur un des hommes les plus républicains, n’honore pas le Sénégal. « La force d’un parti politique est proportionnelle à la mise sur place d’un programme de société basé sur les besoins naturels des populations et non sur des stratégies de la ruse ». Le peuple sénégalais est mûr et sait bien discerner le vrai d’avec le faux, croyez moi. Les foyers religieux, musulmans et chrétiens, les vrais dévots avec leurs disciples qui composent plus de 65% de l’électorat sénégalais savent bien discerner les bilans de chaque Président comme l’ont si bien dit tour à tour nos chefs religieux envers le gouvernement en place.

A son Excellence le Président Macky SALL, pour cette affaire, je lui demande encore de ne pas opter pour le silence face à l’emportement des désirs d’un groupe de bandits qui veulent à tout prix revenir au pouvoir. Faut pas les ménager, faut pas les sermonner ni les raisonner, faut les bastonner, les condamner et les anéantir pour sauver le pays. La paix ne se négocie pas, on l’exige au prix qu’il faut. Il faut que chacun endosse la responsabilité de ses propos, Il faut tacher arrêter l’ivresse des vains désirs de cette opposition au bon moment pour que de telles accusations ne se reproduisent plus. La sagesse a beaucoup parlé sous son magistère mais la loi lui dicte une autre posture suite à la situation politique ; la fermeté, la sévérité et la rigueur dans la gestion du pays, il a affaire à des vrais bandits.

Un pays qui cherche à aller de l’avant devant une opposition composée d’hommes et de femmes sans aucune Foi ni Loi, de bandits prêts à tout pour satisfaire leurs désirs, faut faire parler le bâton et rien que celui-ci. Les sénégalais de bonne foi sont avec le Président et lui seront toujours fidèles. Pour peu que ce soit, l’opposition en profite par des métaphores et expressions à ternir l’image du Sénégal en s’attaquant à son Excellence le Président Macky SALL : « Charlie Hebdo, l’envoi de soldats en Arabie, la grève des instituteurs, la fraude au concours de recrutement d’Instituteurs, la crise au PDS transposée à l’Assemblée Nationale…». Tout est occasion pour faire le Larron.

Nous avons tous remarqué le contraste des discours politiciens de notre opposition qui tourne toujours autour de l’insurrection car n’ayant aucun autre argument valable, voyant le pays en chantier dans toutes les localités et dans tous les domaines, ils n’hésitent pas à changer les maximes selon leurs humeurs pour manipuler l’opinion nationale et internationale en brandissant des articles de la loi pour vouloir se protéger. Faut pas confondre démocratie et désordre, liberté et anarchie, droit et je m’en foutisme. Des voleurs qui veulent se remettre aux commandes à leur manière pour gérer le pays, des bandits qui veulent avoir la liberté de circuler librement pour nuire à tout un peuple, des assassins qui veulent continuer à tuer sans être contrôler, voilà aujourd’hui leur souhait en exigeant la levée des interdictions de sortie du territoire national ; à quelles fins ?

L’emportement qu’annoncent ces malfrats en toutes occasions où des critiques mensongères sont prévues ne vise qu’à déstabiliser le régime, quitte à mentir sans vergogne pour semer le trouble, le doute dans la tête des sénégalais. Nous ne saurions mesurer les effets et les termes de ces tentatives de déstabilisation guidées toujours par la fureur aveugle, rancunière et vindicative envers son Excellence le Président SALL, le désespoir d’une bande de malfaiteurs ayant pillé un pays depuis plus d’une décennie de gestion et qui cherchent par tous les moyens à revenir aux commandes. Un Etat national démocratique peut-il cautionner des démarches politiques calquées sur le sabotage, la violence, le manque de respect à l’autorité pour semer la terreur? Ceux qui ne respectent pas les institutions ne méritent aucun respect de la part de l’Etat, il faut leur rendre la monnaie de la pièce sans aucune hésitation : « courte queue se paie par courte queue » en ces moments.

Que les Ministres de l’intérieur, des forces armées et de la justice songent dès à présents aux ménagements qu’exigent les abattements de ces hommes sans Foi ni Loi, ni vergogne, ni scrupule, ni dignité humaine, ni responsabilité aucune. Il faut assurer à notre pays un gage assuré de stabilité à tout prix : nous avons dit.

Malick Wade GUEYE, Coordinateur section APR/Almeria/Espagne.
thiathiegueye@yahoo.fr






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image