leral.net | S'informer en temps réel

Le Sénégal passe au numérique…

Rédigé le Samedi 26 Janvier 2013 à 09:26 | | 2 commentaire(s)


Le Sénégal passe au numérique…
45 milliards c’est la somme prévue pour le passage de l’analogique au numérique su Sénégal. Et l’Etat veut que ce passage soit une réussite, c’est du moins les propos du ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Cheikh Bamba Dièye. L’objectif global de la stratégie nationale au numérique est d’orienter, de coordonner et piloter les actions à mener pour assurer le passage de l’audiovisuel au numérique et cela afin d’assurer aux populations un accès universel d’ici 2015. Pour monsieur le ministre, il ne s’agira pas de changer de poste téléviseur, mais d’y adapter un boitier numérique. Le passage de l’analogique au numérique permettra selon lui de rattraper ce qui a été perdu. « Il nous permet de nous positionner dans ce débat mondialisé qui fait qu’on existera dans le domaine de la télévision », renchérit Cheikh Bamba Dièye, qui pense aussi que c’est à l’Etat de supporter les coûts.



1.Posté par Bay le 26/01/2013 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N'y a t'il pas plus urgent que le passsage au numérique? Je pense que les besoins en couverture sanitaire universelle et la dotation suffisante des hopitaux en materiel médical sont plus pressants et utiles que cette connerie du numérique qui suppose des dépenses onéreuses et inutiles à lEtat, aux particuliers qui devront changer de poste téléviseur ou au moins acheter une boite TDT ou TNT pour continuer à voir les mêmes images juste améliorées en qualité, ce qui n'aura aucune incidence sur les conditions de vie précaires de la majorité des sénégalais. Je croyais Macky Sall plus objectif que ça.

2.Posté par Yokou xalad le 26/01/2013 15:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut assurer d'abord le minimum nécessaire à la population avant de penser à un luxe inutile. l'éducation, la santé et surtout un job pour les jeunes, on vous demande que ça. Nb: il ne faut pas sauter les étapes fondamentales sinon retour av 1960

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Dans la même rubrique »
< >


Hebergeur d'image