leral.net | S'informer en temps réel

Le chômage un problème de « carence et d’écart de production » selon Mounirou Ndiaye

L’économiste El Hadji Mounirou Ndiaye a livré son diagnostic à propos du chômage au Sénégal. Il estime que le recrutement dans la Fonction publique est insuffisant pour en finir avec le chômage.


Rédigé par leral.net le Lundi 18 Mars 2013 à 10:06 | | 4 commentaire(s)|

Le chômage un problème de « carence et d’écart de production » selon Mounirou Ndiaye
« Dans le cadre spécifique du Sénégal, nous avons un chômage cyclique et il est vécu dans tous les secteurs. C’est-à-dire un chômage qui est expliqué par la faiblesse de l’appareil productif » a soutenu Mounirou Ndiaye. Ceux qui croyaient que le recrutement dans la Fonction publique allait réduire considérablement le nombre des chômeurs vont déchanter. Car, M Ndiaye est convaincu que « ce n’est pas par le recrutement d’agents dans la Fonction publique que le chef de l’Etat va régler ce problème du chômage ». « Vous avez vu que pour 5500 postes disponibles, plus de 250.000 candidats ont déjà fait la demande. Les mentalités doivent évoluer. Le Président Macky Sall doit tout suite faire ce travail-là. Certes, il y a des possibilités de création d’emplois dans la Fonction publique, mais il ne faut pas faire croire aux jeunes que seule l’administration est porteuse d’avenir » a souligné l’économiste. D’après lui, « la question du chômage risque de s’aggraver. C’est une bombe à retardement et malheureusement ceux qui nous gouvernent ne l’ont pas encore compris ». Il considère que, « l’avenir est dans l’auto-emploi. Les jeunes doivent créer leur propre entreprise avec l’accompagnement de l’Etat qui doit poser les conditions ».



1.Posté par schwarzeraal le 18/03/2013 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dans un pays aussi miserable que le senegal , les politiciens se remplissent les poches .les consommateurs aux portemonnaies vides.je me demande comment peut on creer des emplois.les jeunes diplomés ont raiso de se ruer ou de vouloir travailler dans l´administration óu coulent 80% du budget national pour son fonctionnement .la politique est une industrie rentable au senegal chaque jour que dieu fait surgissent des partis comme des champignons pour toucher á la manne financiere souder des alliances pour leurs interets personels.il y a jamais eu de volonté politique financiere pour aider les jeunes creatifs qui peuvent repondre á la demande des senegalais.

2.Posté par Eden park le 18/03/2013 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bof, ne vous fatiguez plus avec la politque des mackyigistes, ils sont des spécialistes en brouillage de mentalité publique! Comment créer 300 mille emplois pour des jeunes sans aucune expérience, qui ne connaissent pratiquement rien des réalités administratives... faut pas rêver! C'est en forgeant qu'on devient ....tisserand... lol!

3.Posté par inconnu le 19/03/2013 08:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bravo! bonne analyse . vous faites parti des rares intellos non atteints de la cécité inteclectuelle

4.Posté par Rawane Wade le 29/03/2013 17:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je reste tres convaincu que pour regler le probleme du chomage,l'Etat doit mettre en place un secteur publique fort et favorable á la creation d'un secteur Privée capable d'absorber un nombre important de jeunes travailleurs.;

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image