leral.net | S'informer en temps réel

Le code des impôts doit servir l'économie nationale (patron)

Rédigé le Dimanche 13 Janvier 2013 à 12:38 | | 1 commentaire(s)

e nouveau Code général des impôts doit servir au développement économique du pays, a indiqué, samedi à Dakar, Mbagnick Diop, président du Mouvement des entreprises du Sénégal (MEDS).



Le code des impôts doit servir l'économie nationale (patron)
‘’Le code général des impôts doit dorénavant être un outil de développement économique par la mise en place de mesures incitatives de collecte de recettes fiscales’’, a-t-il dit.

M. Diop s’exprimait lors de la cérémonie de distinction de l’"Homme de l’année 2012" par le journal Rewmi-Quotidien, édité par son groupe Promo-Consulting.

Cette édition a primé Aminata Touré, ministre de la Justice, et Amadou Ba, Directeur général des impôts et des domaines du Sénégal (DGID).

Le président du MEDS a indiqué que le nouveau code fiscal a entraîné ‘’un affaissement du mur de méfiance qui a toujours existé entre les services des impôts et les entreprises’’.

Il a affirmé aussi que ce code a participé ‘’au renforcement du civisme et du patriotisme fiscal de la part des opérateurs économiques et des citoyens’’.

‘’Les acquis obtenu grâce au nouveau code des impôts doivent être consolidés en soutenant la dynamique actuelle de communication et d’échanges’’, a déclaré Mbagnick Diop.

Pour sa part, Amadou Ba a souligné que la réforme fiscale qui venait d’entrer en vigueur a permis de mettre pleinement en œuvre la fonction de régulation économique et social de l’impôt.

‘’La DGID) qui est le fleuron budgétaire du Sénégal assure 2/3 des recettes fiscales du budget national. En 2012, nous avons recouvré 817,3 milliards de francs CFA de recettes’’, a-t-il expliqué.

‘’Nous savons que l’importance de DGID dans le développement du Sénégal doit se faire mesurer au poids de sa contribution’’, a-t-il estimé.

‘’C’est pourquoi, nous nous évertuons tous les jours à faire en sorte que la Direction général des impôts et des domaines, dont le sigle est DGID, se traduise par la Direction générale de l’image du développement du Sénégal’’, a-t-il ajouté.

Plusieurs journalistes, éditeurs, hauts-fonctionnaires et chefs d'entreprise ont pris part à cette cérémonie de remise de distinction. Elle a coïncidé avec la célébration du quatrième anniversaire de Rewmi-Quotidien.

APS




1.Posté par le citoyen le 13/01/2013 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas bete le souche:apres le directeur des douanes décoré l'année derniere cette année c'est une pierre deux coups:le dg des impots et domaines et le ministre de la jeunesse/Pardi qui va oser inquieter le souche avec de telles relations.Vite une décoration pour le ministre de l'intérieur,quant à la presse on pense qu'on l a déja comme alliée vu le parterre de ses representants!sacré sénégal!!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site


Hebergeur d'image