Leral.net | S'informer en temps réel



Le collégien de Rennes a succombé à ses blessures

le 23 Juin 2012 à 10:21 | Lu 574 fois

Le jeune garçon de 13 ans a été victime vendredi de coups portés par un élève dans la cour de récréation d'un collège tranquille de Rennes. La cause de l'affrontement reste inexpliquée.


Le collégien de Rennes a succombé à ses blessures
Le collégien de 13 ans blessé vendredi dans son établissement scolaire de Rennes, lors d'une altercation avec un autre élève dans la cour de récréation, est décédé samedi matin. «Transporté à l'hôpital dans un état critique, il est décédé des suites de ses blessures», a annoncé samedi peu avant midi le procureur de la République de Rennes.

Plus tôt, la préfecture de région avait annoncé que l'enfant était en état de «mort clinique» et que «l'encéphalogramme était plat».

Vendredi soir, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, puis le ministre de l'Éducation, Vincent Peillon, avaient annoncé le décès de l'enfant avant que la directrice de la communication du CHU où il était hospitalisé n'explique qu'il était toujours en vie. Le premier ministre avait alors exprimé quelques heures après dans un communiqué «ses regrets les plus vifs», ainsi que ceux de Vincent Peillon, pour avoir «annoncé à tort» le décès du collégien, évoquant des «informations erronées». Le ministre de l'Éducation était attendu sur place ce samedi, afin de rencontrer la communauté éducative.

Selon l'inspecteur d'académie d'Ille-et-Vilaine, Jean-Yves Bessol, «il y a eu une bagarre qui a opposé deux élèves ordinaires», et l'un des deux protagonistes «ne s'est pas relevé». «Il y a eu deux coups de poing» et peut-être un début de «strangulation», et «la tête a peut-être heurté quelque chose», a indiqué Jean-Yves Bessol. «Le scénario n'est pas clairement établi».

Deux enseignants avaient immédiatement prodigué les premiers soins au jeune garçon après l'altercation.

«Pas d'incidents entre ces deux élèves précédemment»
L'autre protagoniste, un élève de troisième âgé de 16 ans, a été interpellé par la police chargée de l'enquête et de l'audition des témoins. Il était toujours en garde à vue samedi matin. Il y avait beaucoup d'élèves dans la cour à cette heure de récréation, surveillée par quatre adultes. «On est amenés à gérer régulièrement des problèmes de dispute de ce genre en récréation», mais «il n'y avait pas eu d'incidents entre ces deux élèves précédemment», a souligné la police.

«Ni l'un ni l'autre» de ces élèves n'avaient posé de problème jusqu'à maintenant, dans ce collège, a indiqué Jean-Yves Bessol. Ces deux élèves sont arrivés au collège à la rentrée 2011. La victime, en classe de 5e, habitait la banlieue de Rennes mais était scolarisée dans ce collège car il propose une section sport-foot, en liaison avec le Stade Rennais. Une cellule d'écoute a été mise en place avec quatre médecins qui reviendront lundi et mardi si nécessaire. Construit en 1964, ce collège accueille 374 élèves.



Par lefigaro.fr


1.Posté par Decrauze le 23/06/2012 14:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jour effroyable pour les proches, bien sûr… mais rien de changé sous le ciel des cours de récréation. Je me souviens de ce lieu de braillards mal mouchés où, quelques fois par an, un cercle se formait d’un coup autour de deux forcenés en herbe prêts à en découdre. Autour des sauvages primaires, l’infecte multitude hurlante pour qu’un écharpe l’autre, sans pitié. De quoi vacciner contre tout rousseauisme mal placé. Lire ce que je racontais dans un texte de 2006, http://pamphletaire.blogspot.fr/2006/06/la-voie-royal.html

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site