leral.net | S'informer en temps réel

Le comptable lui pique 80 millions de Franc Cfa : La Scd demande 133 millions f Cfa

Le comptable Ibrahima Samb et son complice Pape Samba Wathie condamnés le 18 mars 2010 à 3 ans de prison ferme pour escroquerie portant sur la somme de 80 millions frs Cfa, doivent avoir du souci à se faire. En effet, cette affaire qui les oppose à leur ex-employeur, la SCD (spécialisée dans la vente de produits cosmétiques) est loin d’être terminée, même si beaucoup d’eau a coulé sous les ponts.


Rédigé par leral.net le Vendredi 20 Mai 2011 à 10:58 | | 0 commentaire(s)|

Le comptable lui pique 80 millions de Franc Cfa : La Scd demande 133 millions f Cfa
Hier, le conseil de cette société, Me Ousmane Yade, était devant la barre du tribunal correctionnel, pour leur réclamer un montant de 133 millions de frs Cfa, en guise de dommages et intérêt. L’affaire est mise en délibéré jusqu’au 16 juin prochain.

C’est une vielle affaire qui refait surface. En effet, le 18 mars 2010, Ibrahima Samb et Pape Samba Wathie alors comptable et commercial à la société SCD, avaient été condamnés pour escroquerie et faux et usage de faux portant sur la somme de 80 millions de frs Cfa au préjudice de leur employeur. Mais, aujourd’hui tout porte à croire que les mis en cause ne sont pas au bout de leur peine. La partie civile qui estime avoir été ruinée dans l’affaire demande juste réparation. Hier, son conseil, Me Ousmane Yade, était devant le tribunal correctionnel pour plaider cette cause. Avec un document qu’il a déposé sur la table du juge correctionnel, l’avocat n’est pas allé par quatre chemins pour réclamer la somme de 133 millions. Faisant la genèse de l’affaire, il n’a pas manqué de rappeler la mauvaise foi des prévenus. Ibrahima Samb se procurait de faux documents pour soustraire des sommes d’argent dans la caisse de la société, avec la complicité de Pape Samba Wathie. Mais ils avaient également fait main basse sur le TF appartenant à la société, pour le revendre à vil prix. Un préjudice que l’avocat chiffre à 133 millions de frs, non sans demander la condamnation des mis en cause, à payer à son client ladite somme. Le procureur a demandé l’application de la loi. Le tribunal quant à lui, a renvoyé son délibéré au 16 juin prochain.

LAMIINE DIEDHIOU rewmi






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image