leral.net | S'informer en temps réel

Le coup de gueule des Jeunesses du Mouvement “Vigilance”

Les Jeunesses du Mouvement « Vigilance », membre de la Coalition «Benno Bokk Yakaar », ont fait montre d’un coup de gueule digne du nom, pour se prononcer sur les questions de l’heure. Des meurtres des étudiants Bassirou Faye à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et d’Alphone Charles Ndour au Maroc, en passant par la situation du monde rural qui va de mal en pis et la “Mouvance présidentielle, dont les membres ne sont intéressés que par leurs propres intérêts”, elles n’ont rien laissé au hasard. Tout comme Ousmane Kâ et ses camarades vigilants demandent à Macky Sall de respecter sa parole donnée aux Sénégalais, en ramenant son mandat de sept à cinq ans. Bref, c’est un sévère réquisitoire doublé d’une série de recommandations contenus dans la déclaration liminaire des Jeunesses du Mouvement «Vigilant», dont Actusen.com vous livre l’intégralité.


Rédigé par leral.net le Dimanche 14 Septembre 2014 à 13:30 | | 0 commentaire(s)|

Le coup de gueule des Jeunesses du Mouvement “Vigilance”
Meurtre de Bassirou FAYE et Charles Alphonse Charles NDOUR :

Par ma voix, les Jeunes du Mouvement VIGILANCE présentent leurs sincères condoléances aux familles de Bassirou Faye et Alphonse Charles Ndour. Deux Jeunes qui nous ont quitté à la fleur de l’âge. Ces deux jeunes avaient un destin commun, un même objectif : aller étudier et travailler pour subvenir aux besoins de leurs familles et contribuer au développement de leur pays.

Ils avaient les mêmes valeurs la soif de l’équité et de la justice pour aider leurs semblables. Hélas, ils ont eu le même sort, d’être sauvagement tués par des voyous. Ces criminels doivent être identifiés et sévèrement punis pour que de pareilles situations ne se reproduisent. Nous demandons que justice soit rendue. Nous sommes tous des Bassirou FAYE et des Alphonse Charles Ndour

Nous exhortons le Président de la République à privilégier le dialogue inclusif avec l’ensemble des parties prenantes.

Monde rural :

La situation du monde rural est plus préoccupante. Nous saluons le courage et l’abnégation de nos braves pauvres parents paysans. Naturellement, elle aura une conséquence sur la Tabaski : un manque de moutons dans certaines localités et qui occasionnera certainement la hausse des prix. En effet, les éleveurs ont perdu beaucoup de bétails suite au retard des précipitations. Nous demandons au gouvernement de mettre en place un fonds spécial pour venir en aide à nos pauvres parents agriculteurs et éleveurs. Monsieur le Président les ministres doivent arrêter leur politique politicienne et prendre les devants.

Résoudre les problèmes des Sénégalais c’est ce que nous attendons de ces derniers.

Benno BokkYaakar :

Nous jeunes du Mouvement VIGILANCE ne comprenons pas l’attitude des leaders de BBY. Ces derniers ne sont intéressés que par leurs intérêts personnels. Tanor et Niasse ont montré leurs limites. Nous demandons au Président de supprimer cette coalition qui peine à répondre aux besoins des sénégalais .Nous jeunes du Mouvement VIGILANCE, membre de Macky 2012 rappelons que nous avons élu le Président Macky SALL. Mais nous avons l’impression qu’il y a une gestion collégiale. Ce qui est contraire à notre constitution. Nous demandons au Président de se séparer immédiatement de ces mousquetaires pour mettre en œuvre ses réformes. Malgré le plan PSE, la baisse du prix de location, les bourses sociales …Tout le monde dit que « Deuk bi dokhoul ».

Mandat du Président :

Les jeunes vigilants recommandent au président de respecter son engagement de réduire la durée de son mandat de sept à cinq ans car comme disait Lavoisier : on lie les bœufs par les cornes et les hommes par la parole, c’est dire que la parole est sacrée.

Nous lui rappelons ses engagements devant les Sénégalais ainsi que la communauté internationale. Ce qui lui a valu le leadership incontesté au niveau continental.

Virus Ebola :

Nous félicitons le ministre de la santé et de l’action sociale du professionnalisme avec lequel elle a géré cette situation. Nous lui encourageons et lançons un appel aux jeunes vigilants ainsi qu’à tous les Sénégalais de renforcer la sensibilisation et de respecter les consignes pour la bouter hors de chez nous.

Concernant le cas importé, pour des raisons de bon voisinage, humanitaire et diplomatique nous demandons aux Sénégalais de faire preuve de dépassement. On rappelle aux sénégalais que nous avons un compatriote qui est en train d’être traité ailleurs et que nous avons d’autres compatriotes qui vivent dans les pays affectés. Soyons vigilants et que nos gardes-frontières soient dotés de moyens suffisants pour éviter d’autres cas importés.

Procès Karim WADE :

C’est une occasion pour nous d’encourager le président de la République qui a eu le courage d’organiser le procès de Karim Wade c’est un exemple qu’il a donné à tout le monde entier ; un fils d’un grand président africain est en train d’être jugé pour enrichissement illicite dans un petit pays de l’Afrique de l’Ouest cela montre que le Sénégal est un pays démocratique et que la leçon doit être copiée par les autres pays Africains.

Et que les gens arrêtent de vouloir politiser le procès nous faisons confiance à la justice de notre pays, les juges sont compétents, honnêtes et exercent leur métier avec dignité. Karim n’est pas la première personne à être jugé et Karim ne sera pas le dernier. Donc ce n’est pas la peine de jouer aux victimes ou d’essayer de déplacer le débat, il est là pour justifier sa fortune c’est facile à faire si elle est licite.

Les Jeunesses du Mouvement “Vigilance”






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image