leral.net | S'informer en temps réel

Le débat est lancé par la FEAF : "Peut-on miser sur l’Afrique après des études en France ?"

Les gouvernements des pays d’origine des étudiants africains en France ont, tant qu’ils sont, de manière ouverte ou implicite, appelé au retour au bercail des fils du continent formés dans les écoles et universités européennes en général. Mais en retour, ils n’offrent aucune perspective d’insertion profesionnelle à des milliers de jeunes exilés pour un "ailleurs meilleur". Alors comment concilier les exigences des Etats africains - qui accordent à des proportions limitées des bourses d’études - et le besoin d’épanouissement socio-professionnel des étudiants ? La Fédération des étudiants africains de France (FEAF) lance le débat en organisant une conférence sur le sujet le vendredi 27 février 2009 à Sciences-po Toulouse à 17h30.


Rédigé par leral.net le Samedi 21 Février 2009 à 17:05 | | 0 commentaire(s)|

Le débat est lancé par la FEAF : "Peut-on miser sur l’Afrique après des études en France ?"
Selon le communiqué parvenu à Ferloo à cet effet, la conférence sera aminée par Cheikh Yérim Seck, journaliste à "Jeune Afrique" et auteur de « L’Afrique, le spectre de l’échec", Harmattan, 2000. Le journaliste de l’hebdomadaire panafricain se penchera, précisément, sur le thème : "Peut-on miser sur l’Afrique après des études en France ?"

Abdourahmane SY ferloo.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image