leral.net | S'informer en temps réel

Le défis des femmes : ne plus souffrir de discrimination en politique

La gente féminine n’accepte plus d’être la proie facile des politiciens. Elle approuvent des ambition politiques et défis les hommes afin d’occupé de haute responsabilité quitte a occupé la fauteuil de chef d’Etat

Par Dieynaba kaba, leral.net


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Janvier 2011 à 02:44 | | 3 commentaire(s)|

Le défis des femmes : ne  plus souffrir de discrimination en politique
Ne nos jours, l’émancipation de la femme dans domaine politico-sociale est un fait remarquable. Elle joue un rôle déterminante qui fait preuve de ses capacité. Même si dans les pays développé c’est n’est plus quelque chose à démontrer car l’abas les femmes sont actives et occupes une place importante dans la politique. Mais il faut Dor et déjà reconnaitre que l’Afrique a été le premier continent a avoir une femme présidente son excellence madame Ellen Johnson présidente du libera. elle a battu ses adversaire male dans les urnes sans aucun contestation est élu la magistrature suprême comme chef d’Etat libérien. En Europe ou précisément en France Ségolène royale fut la candidate socialiste qui a été au deuxième tour de la présidentiel française de 2007 face a son rivale homme Nicolas Sarkozy . Et l’avènement Dilma Rousseff qui vient d’être élu présidente de la république du Brésil. Au Sénégal des femmes comme Aissata Tall sall, Aminata Tall entre autre sont politiquement puissante et elle défis les hommes sur des bases politiques. En effet suite aux derniers révélations de Aminata Tall qui refuse la proposition d’un poste ministériel pour ensuite accepté après plusieurs négociations en remplacement d’un sexe male. Refusant tout discrimination et faire preuve de son poids politique dans son fief sis Diourbel dont elle et le maire.
Les femmes ne jouirent plus de larme pour se faire Valloire mais elle se battent avec des armes sur le terrain politique. D’ailleurs la majorité des femmes sénégalaises ne veulent plus être porteuse de pancarte dans les animations politiques mais elles éprouvent et démontrent leur ambition politique. Sur ce lancé comme le dit l’adage qui dure dans un puits un corde sauvetage te tirera. Etant donné que les femmes continuent a croire en elles et persévèrent, dire NOM quand ça ne va pas. Ne plus accepter d’être cette couche sensible , exiger plus de respect et de considération. Le Sénégal peut bien avoir sa présidente en 2012. Mais la qu’elle va -t-on choisir pour ce défis ?



1.Posté par schwarzeraal le 10/01/2011 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bravo les femmesá vos marques pour 2012 .pourquoi pas.si avec votre soutien avez toujours élu un president de la république de senghor á wade .il est est temps de changer de musique.

2.Posté par le 10/01/2011 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce sera pour les prochaines élections.

3.Posté par ASTOU le 10/01/2011 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TU fais trop de faute

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image