Leral.net | S'informer en temps réel



Le fondateur des antivirus McAfee accusé de meurtre

le 13 Novembre 2012 à 12:14 | Lu 874 fois

John McAfee est soupçonné par les autorités du Belize, où il a élu domicile depuis quelques années, d'être lié au meurtre d'un ressortissant américain.


Le fondateur des antivirus McAfee accusé de meurtre
John McAfee, fondateur de la société d'antivirus éponyme, est recherché par la police au sujet du meurtre un expatrié américain au Belize, affirme le site américain spécialisé dans l'actualité high-tech Gizmodo. Gregory Faull, un Californien de 52 ans, a été retrouvé mort dimanche matin d'une balle dans la tête.

D'après Gizmodo, Gregory Faull et John McAfee entretenaient des relations conflictuelles. Le Californien avait déposé plainte mercredi contre l'homme d'affaires, en expliquant que ce dernier avait fait usage de ses armes devant lui. John McAfee est recherché pour interrogatoire par la police, mais reste introuvable.

Ruiné par la crise des subprimes
Né en Angleterre mais élevé aux États-Unis, John McAfee, 67 ans, a connu le succès en concevant le premier logiciel antivirus dans les années 1980. L'entrée en Bourse de sa société, en 1992, le rend riche à millions. Mais l'informaticien revend rapidement ses parts et investit dans l'immobilier et le luxe.

La crise des subprimes va lui faire perdre la majeure partie de sa fortune, estimée à 100 millions de dollars avant 2007. Forcé de revendre ses propriétés et ses biens mobiliers, John McAfee est parti s'installer dans la jungle du Belize, petit pays d'Amérique centrale situé au sud du Mexique. Officiellement, l'homme d'affaires souhaite monter un laboratoire de recherche pour tenter de fabriquer des antibiotiques naturels. Mais la vérité serait plus proche d'une véritable descente aux enfers.

Amitiés avec des criminels notoires
Selon une longue enquête de Gizmodo parue la semaine dernière, John McAfee entretiendrait des relations étroites avec plusieurs criminels locaux, dont certains assureraient sa sécurité. Son laboratoire de recherche n'aurait jamais existé, d'après son ancienne associée qui a été contrainte de fuir le Belize en 2010. «Dès que j'ai commencé à un peu trop le questionner, il est devenu une horrible et dangereuse personne qui tentait de me contrôler et de me manipuler», explique la jeune chercheuse à Gizmodo. John McAfee aurait tenté de l'inciter à participer à des soirées libertines, avant de menacer de faire exécuter son ex-petit ami.

Le 30 avril 2012, les forces spéciales du Belize sont intervenues dans la propriété sécurisée de John McAfee, soupçonné de fabriquer de la drogue. L'homme a été trouvé endormi aux côtés de sa petite amie âgée de seulement 17 ans. Les policiers ont également mis la main sur 20.000 dollars en liquide et sur plusieurs armes dont sept fusils à pompe, 270 cartouches de munitions, deux pistolets et une cinquantaine de chargeurs, sans trouver aucune preuve que l'informaticien tremperait dans des affaires criminelles. John McAfee n'a cessé de clamer que ce raid était une représaille à son refus de verser des bakchichs au gouverneur local.


Par lefigaro.fr


1.Posté par Toobalist le 13/11/2012 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous!
Achetez et vendez du tout sur www.toobalist.com le premier site sénégalais et africain d'annonces gratuites et exposez vos produits à des millions de clients potentiels à travers le monde.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site