leral.net | S'informer en temps réel

Le gaspillage des nouveaux riches au Sénégal : Me Madické Niang et Me Nafissatou Diop donnent le ton

Deux pontes de la République se sont, négativement, signalés ces dernier temps: La notaire de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, Me Nafissatou Diop, et le ministre des Affaires étrangères, Me Madické Niang. Tous deux ont dépensé sans compter dans des mondanités, entraînant leurs proches, pour ne pas dire tous les gros bonnets du régime, s’agissant de la bonne dame.


Rédigé par leral.net le Lundi 4 Janvier 2010 à 05:43 | | 5 commentaire(s)|

Le gaspillage des nouveaux riches au Sénégal : Me Madické Niang et Me Nafissatou Diop donnent le ton
Pour gâter son enfant Alé, Me Madické Niang n’a pas hésité à venir devant les musiciens que son fils avait commis, avec matériels, pour ordonner que démarre la fête et qu’elle soit des plus belles. C’était dans sa nouvelle résidence des Almadies. L’orchestre de Ousmane Seck, le jeune frère du leader du Ram Dan, Thione Seck, assura le spectacle, renforcé par d’autres célébrités de la musique sénégalaise. La famille de Me Madické dû arroser tout ce beau monde de billets de banques, sans sourciller. Outre les dépenses exorbitantes, la violence s’est invitée au spectacle ; puisque le manager du jeune chanteur Abou Thioubalo a été malmené par des éléments de la sécurité de la famille Niang. C’était le 24 décembre passé. Deux jours après, le quartier dakarois de Sacré-Cœur s’était mué en capitale du gaspillage, à l’occasion du mariage du fils de la célèbre notaire Me Nafissatou Diop, celle qui fut radiée puis réhabilité par Wade pour son accointance avec Idrissa Seck, avec la fille du magistrat à la retraite Ousmane Sané.

Tous les responsables du nouveau régime s’y étaient donné rendez-vous : du directeur de cabinet du président de la République, à son ancien Premier ministre Idrissa Seck. Tous rivalisaient à qui mieux mieux, pour savoir qui allait offrir le plus d’argent. Rien que pour la tente dressée sur le site du terrain de football du quartier, ce sont des millions de nos francs qui ont été dépensés. On estime à 200 millions l’argent dilapidé pour le mariage célébré dans une mosquée et en présence de délégations envoyées par le khalife général des mourides et celui des Niassènes. Ceci, au moment où bon nombre de Sénégalais se demandaient s’ils allaient avoir de quoi fêter le nouvel an musulman (Tamkharite). Les Vip ont dépensé comme des pachas, pendant que la majorité des Sénégalais est confrontée à la dépense quotidienne. C’est dire que leur insolence financière est une insulte supplémentaire à leurs compatriotes, qui se demandent de quoi demain sera fait. C’est le président de la République, Abdoulaye Wade, qui risque d’en pâtir le premier ou le dernier. Ce sera selon.

La Redaction
XIBAR.NET



1.Posté par LAT le 04/01/2010 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon je n'ai qu'une seule chose à dire!!! c'est que cette article est pourave jusqu'à l'os. Non mais sang blague; ayez du bon sens non de Dieu!!! Comment peut on dépenser une telle somme pour un mariage?

2.Posté par babacar barry le 04/01/2010 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Gaspiller même ses propres richesses dans un milieu où la pauvreté est la chose la mieux partagée est injuste, insensée, surout pour des croyants. Quand de surcroît l argent provient de la prostituion politique c'est encore odieux. Des gens qui doivent donner le bon exemple. Un vrai talibé doit donner le bon exemple!

3.Posté par etiembel le 04/01/2010 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous n' attendez quand meme pas de la décence de la part de madické niang !
l'ostentatoire est son crédo

4.Posté par fils le 05/01/2010 00:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

diantre,il faut les occire,les etriper,et les jeter aux fauves

5.Posté par Soutoura le 05/01/2010 00:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui est sûr, c'est qu'ils ne gagneront pas ici sur terre et là-bas d'où personne n'est revenu. Il y a des pays où jeter une seule miette de pain dans la poubelle est considéré comme un péché. ici, le tout Dakar pourrait manger dans la poubelle des nouveaux riches du régime libéral. Les gens qui hier seulement prenaient les "cars rapides", aujourd'hui s'offrent des château aux Paradis, pardon, aux Almadies. Pendant ce temps, 98% des Sénégalais frôlent la correctionnelle du manque. Dites moi, de grâce, si Dieu qui est juste et charitable, pourra aller jusqu'à pardonner à ces nouveaux riches, qui sucent ainsi sans aucune honte le sang du peuple pour entretenir leur obésité. Pourquoi gagneront-ils forcement, de leur vivant comme à leur mort ?

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image