leral.net | S'informer en temps réel

Le glas du « soupe kandja « politique. Le début du Yonnu Yokoute ? L’adoucissement dans la traque des biens mal acquis ?

Nous écrivions il y a à peu près deux mois dans SUDONLINE que le phénomène de la transhumance politique continue de brouiller les repères de nombre de citoyens ; que « LE SOUPE KANDJA POLITIQUE » aurait pu être une délicieuse recette pour tirer le pays vers la croissance mais encore eût-il fallu que les acteurs politiques clés de cette recette soit d’accord sur les différents ingrédients devant entrer dans la préparation et la cuisson à savoir une mise à plat des programmes pour pouvoir gouverner ensemble. Cela aurait conduit à un consensus fort sur l’essentiel et aurait limité définitivement la politique politicienne.


Rédigé par leral.net le Lundi 2 Décembre 2013 à 11:18 | | 0 commentaire(s)|

Aujourd’hui force est de constater qu’un début de prise de conscience est en train de s’opérer en vue de la dissolution de la coalition Bennoo Bok Yakaar. En effet après le départ de REEWMI de Idrisssa Seck de la coalition Benno Bok Yakaar ; celle récente de Youssou NDour qui assimile Bennoo Bok Yakaar à un groupe de pression et de bien d’autres, la dernière salve vient des partisans mêmes du Président de la République la à savoir « Macky 2012 ».

En effet la coalition Bennoo Bok Yakaar apparaissait aux yeux de l’opinion publique comme un moyen de partage du gâteau alors que comme nous le disions UN PAYS NE SE GERE PAS IL SE GOUVERNE !

Le glas de la coalition Benno Bok Yakaar annonce t-il pour autant le début du Yonnu Yokouté ?

Si la Déclaration de Politique Générale de Madame le Premier Ministre a été positivement appréciée par la majeure partie des sénégalais ; il convient maintenant de passer aux actes. En effet après vingt (20) mois de YOYO POLITIQUE n’est-il pas temps de laisser la politique politicienne et de se consacrer à l’essentiel qui est la prise en charge des aspirations des populations sénégalaises ? N’est-il pas temps de décliner le programme pour lequel on a été élu ? Comme l’a si bien dit Youssou NDour dans une émission de télévision, à l’heure du bilan c’est le Président de la République qui sera aux premières loges et non une quelconque coalition !

Sur un autre plan il est à saluer le réalisme politique du Doyen Amath Dansokho qui récemment dans l’émission Point de Vue sur la RTS disait « les enquêtes en cours contre les personnes supposées riches illicitement ne doivent pas empêcher l’Etat de travailler et de donner confiance à tout potentiel investisseur. Les populations ne doivent pas être «prisonnières» de la traque des biens mal acquis.
Il faut une traque plus adoucie des biens supposés mal acquis. Il ne faut pas que la société soit prisonnière de cette histoire. Elle ne le supportera pas longtemps C’est pourquoi je suis d’avis que nous gérions cette question en même temps que nous créions des conditions de travail, de dégel politique etc...»





Avant le Doyen DANSOKHO, certains des khalifes généraux me semblent-ils l’avaient d’ailleurs habilement suggéré en demandant aux autorités de mettre du « YEURMANDE» dans ce dossier non pas parce qu’ils sont pour l’impunité mais ils connaissent sociologiquement le Sénégal et auraient aidé à rapidement le boucler rapidement pour le Sénégal se mette au TRAVAIL !

Nous militions déjà pour cette position en suggérant dans une de nos contributions aux autorités de se mettre au dessus de la mêlée, en réunissant tous les fils de ce pays autour d’une table et dire dans le blanc des yeux à ceux qui sont supposés avoir opéré des actes de prévarication d’accepter une médiation. Cela aurait permis « d’accélérer la cadence ». Cela s’est fait dans d’autres pays et les résultats ont été probants ; la seule condition serait que tout soit fait dans la plus grande transparence, en l’expliquant aux populations. Un mauvais arrangement ne vaut-il pas mieux qu'un bon procès ?

Pour terminer nous gardons espoir qu’avec un peu plus d’AUDACE et UNE VISION clairement exprimée, les sénégalais diront DEUK BI YEKHENA MACKY !

Dakar Novembre 2013






Alioune Dièye

Conseil Juridique Expert fiscal agréé ONEEAS

aliudiey@hotmail.com







Hebergeur d'image