Leral.net | S'informer en temps réel



Le gouvernement libyen donne deux semaines aux milices pour quitter Tripoli

Rédigé par ( Les News ) le 7 Décembre 2011 à 04:48 | Lu 1267 fois

Le gouvernement libyen a donné mardi deux semaines aux milices armées pour quitter Tripoli, sous peine de fermeture de la capitale à la circulation, dans un communiqué reçu par l'AFP.
Si le 20 décembre, "les milices ne quittent pas la ville, la population de Tripoli et le gouvernement fermeront la ville à la circulation", a indiqué le bureau du Premier ministre Abdel Rahim al-Kib.


Le gouvernement libyen donne deux semaines aux milices pour quitter Tripoli
"Une manifestation aura lieu demain à 16h30 sur la place des Martyrs en appui aux initiatives du ministères de l'Intérieur et de la Défense, visant à nettoyer Tripoli des armes et de la présence inutile des milices. Il est prévu que la manifestation prenne de plus en plus d'envergure jusqu'au 20 décembre", a-t-il ajouté.

Mardi, des habitants de la capitale ont fermé des avenues et artères principales à la circulation pour protester contre la recrudescence des armes et des milices armées à Tripoli, notamment après la multiplication d'incidents et affrontements impliquant plusieurs brigades de "thowars", les ex-rebelles ayant combattu l'ancien régime de Mouammar Kadhafi.
Cité dans le communiqué, le chef du Conseil local de Tripoli a exhorté les milices venues d'autres villes pour participer à la bataille de la "libération de Tripoli" en août à retourner chez eux.
"Nous sommes reconnaissants pour leur aide, mais maintenant il est temps pour eux de retourner parmi leurs familles et amis, pour aider à reconstruire leurs propres villes et refaire leurs vies", a déclaré Abdelrazzak Abou Hajar.

M. Abou Hajar avait indiqué plus tôt que le gouvernement libyen avait promis de mettre fin à la présence d'armes dans la capitale d'ici la fin de l'année.
"Le conseil de Tripoli a eu une réunion aujourd'hui avec le Premier ministre Abdel Rahim al-Kib et le gouvernement a promis de mettre fin à la présence d'armes à Tripoli d'ici le 31 décembre", avait dit à la presse M. Abou Hajar.

Source AFP via Jeune Afrique


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage