leral.net | S'informer en temps réel

Le grand achoppement des inondations sur le Yoonou Yokkuté !

Des populations durement affectées par les inondations, ipso facto précarisées, ont estimé qu’il fallait surseoir à la reconduite d’une institution, qu’elles considéraient légitimement comme, budgétivore et totalement inopportune.


Rédigé par leral.net le Vendredi 31 Août 2012 à 20:20 | | 3 commentaire(s)|

Le grand achoppement des inondations sur le Yoonou Yokkuté !
Sans nul doute, des lobbies assisardes et des politicards en mission commandée, ont infiltré ce tropisme anti-sénat pour amplifier cette exigence bien fondée des populations qui sont empêtrées dans la détresse des inondations. Le Président de la République, par un exercice de lucidité exceptionnel d’homme d’état face à un défi majeur, a favorablement répondu à cet appel lancinant des populations. Nous ne pouvons que saluer cette grande capacité d’écoute et d’anticipation pour prendre en charge les aspirations légitimes du Peuple souverain.

Durant ces moments difficiles de l’épreuve, les sénégalais ont admirablement démontré leur capacité de mobilisation, dans un formidable élan de solidarité, pour faire face au cataclysme brutal et désolant des inondations. Nous avons été également impressionnés par l’expertise, des différents spécialistes qui se sont succédé sur les plateaux de Tv et les ondes des radios pour diagnostiquer les raisons profondes qui ont aggravé ce désastre, il est vrai naturel, mais compliqué d’une responsabilité humaine indéniable.

Nous avons agréablement découvert que le Sénégal regorge de compétences dans tous les domaines ayant un lien direct ou indirect avec les inondations. TOUS s’accordent à l’idée qu’il faudra prendre dans l’avenir des mesures draconiennes, douloureuses et impopulaires, pour résoudre définitivement le problème et éviter de retomber dans les mêmes travers. Des sommes colossales doivent être trouvées et investies dans ce gigantesque chantier de restructuration des zones inondables.

Des populations seront inévitablement déplacées de gré ou de force. Des concitoyens visés par ces déplacements pourraient refuser d’abandonner leurs maisons pour une destination moins valorisante que leur lieu d’habitation initial. D’autres, voudront coûte que coûte, être indemnisés à la hauteur de leurs investissements. Alors des politicards, encore eux, prompts à sonner le tocsin contre le pouvoir qu’ils veulent déstabiliser avant de s’en emparer, vont exploiter cette énième épreuve des populations pour souffler sur les braises et les demander de ne pas accepter les plans proposés. Ces plans doivent être judicieux et d’une équité indiscutable.

Le Sénégal est un pays pauvre donc confronté à la rareté des ressources. Il faudra opérer des choix et des sacrifices seront inexorablement consentis. L’indignation intéressée, le règlement de compte politicien, l’hypocrisie infernale, n’ont pas leur place dans la prise en charge de ces drames terribles provoqués par une catastrophe naturelle.

Nous osons espérer que tous les vrais bons samaritains, les donneurs de leçon de comportement, et hélas des metteurs en scène du petit théâtre qui nous ont bien joué les bons apôtres au point réveiller les soupçons de la cour des comptes et du ministre de l’intérieur, joindront leurs voix à celle des pouvoirs publics pour raisonner les récalcitrants au plan de restructuration. C’est le lieu de magnifier l’engagement sincère de certaines fortes personnalités, qui a positivement impacté sur l’épatant élan de solidarité des sénégalais

« Si demain nous quittons le pouvoir sans régler le problème des inondations, nous aurions échoué » pour ainsi paraphraser un éminent frère membre du gouvernement, qui se prononçait à propos d’un autre défi du magistère de Macky Sall, dans un autre contexte.


Ass Malick NDOYE
Chargé de Communication de L’APR (Fass Gueule Tapée Colobane)
malickndy@yahoo.com




1.Posté par el hadj hamidou diallo le 31/08/2012 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tombé Waral Ay Gaffe
Axiome 1 : gouverner, c’est prévoir.
Axiome 2 : continuité du pouvoir.
Axiome 3 : on ne peut aller en vacances en période de crise.
Les inondations ont prouvé l’extraordinaire capacité du peuple sénégalais à être présent pour se montrer un et indivisible devant les vicissitudes de la nature.
Les suivistes ont été l’état et tous les organes de presse qui se sont mis à la traine d’un organe de presse, la SENTV qui a montré une capacité extraordinaire de réponse par l’initiative d’un téléthon sauveur, improvisé mais salutaire.
Les collecteurs de dons pour les « INONDES » comme des mouches sur du miel se rencontrent à tous les coins de rue. Et vous connaissez notre pays : « kouy gamou ak kouy rass dem bokkoul ». En effet, on ne rencontre pour le moment aucune organisation de distribution des dons collectés ni en nature, ni en numéraire. Faut-il croire que l’on doit s’attendre à une concentration nationale des dons au ministère de l’intérieur suivie de l’installation d’une commission nationale de distribution des dons sur l’ensemble du territoire nationale.
Souvenons-nous de la fin de l’opération « une femme, un gramme d’or ».
Souvenons-nous de la fin de l’opération « plan diakhaye ».
Toutes nos grandes opérations de solidarités nationales se sont terminées dans la poche d’un groupe d’individus. Même chose pour nos programmes d’habitat social. Les requins et hyènes rodent à l’affût et sont prompts à sauter dans la manne recueillie et généreusement offerte par le peuple.
Par ailleurs, il n’est pas du tout aisé de comprendre les deux poids et dix mesures qui entourent cette opération d’inondation. L’eau divine a pu rassembler le peuple entier derrière son gouvernement pour lui indiquer un ordre de priorité et par conséquent de nouveaux ordres de priorité devront être nettement définis par le gouvernement Ay Gaffe.
Le peuple a dit : Résolution du problème des inondations avant le Sénat. Macky a compris et a proposé une loi pour la dissolution du Sénat. Mais l’an prochain, que devrons-nous faire si les inondations sont encore au rendez-vous ? Est-ce la nature qui va dicter notre politique ? Est-ce nous qui allons dicter notre loi à la nature en la domptant et en la mettant à notre service où allons-nous lui prendre son chemin en lui imposant notre esprit ?
250 voitures d’un coup minimum de 65 millions par voiture pour les députés soit un total de 16 milliards 250 millions en lieux et places de 8125 générateurs d’hémodialyse capables de sauver d’une mort certaine 32500 insuffisants rénaux en créant 1300 centres d’hémodialyses et 26000 emplois.
Le partage du gâteau Sénégal obstrue la vue du président qui récompense plus ceux qui lorgnent sur son fauteuil que ceux qui sont là pour proposer leur compétence.
Les leaders de partis qui se sont agglutinés derrière le président, se sont départis de leur propre base en échange de sinécures à l’assemblée, au gouvernement et autres postes de privilèges : ils sont désormais désavoués par leur base.
Comment ont-ils fait pour être tous simultanément muets sourds et aveugles ces grands rouspéteurs devant l’éternel que sont Latif Coulibaly, Ahmat Dansoko, Moustapha Diakhaté, Penda Mbow et autres? Sans être des transhumants, nos héros ont décidé d’être des zéros.
Avec 25% de l’électorat, Macky gouverne un pays avec les 1%. C’est pourquoi après rien que 25% de règne, il s’est senti si fatigué qu’il s’est mis en vacances, lui et son assemblée nationale. Il faudra s’attendre à ce qu’il ne résolve que 25% de nos problèmes. Ne saurait-il pas faire mieux ou cela sont-ils sa nature, son entourage et sa destinée, celle d’un président par défaut : celui de « tout sauf le premier ». Il n’y a là aucune fierté. Par contre, l’arrogance des compagnons du Président qui eux n’ont eu que 9% frise l’irresponsabilité. Ces gens, marchent sur des œufs en pensant être les sauveurs du peuple. Ils ont 91% en face d’eux et 52% du peuple qui ont misé sur eux. Le peuple est assis sur une boite d’allumette et chaque secteur tient une allumette prête à être frottée.
Alors piano, piano messieurs de l’APR et les compagnons de Macky Sall, le peuple a choisi Macky et non pas vous. En ce qui concerne le Bloc pour le Renforcement de la Démocratie BRDS, la récréation est finie et le temps ne saurait plus être une excuse que nous vous accorderons pour justifier votre incompétence. Votre régime caractérisé par un profond népotisme et une mal gouvernance avérée ne conduira t-il pas notre pays à une catastrophe certaine ?
Naturellement, ceux qui sont au chaud dans les sphères du pouvoir devront-ils être plus à l’écoute des sirènes de celui-ci que des grognements d’un vieil homme qui désormais utilisera ses dernières forces pour ne pas vous voir rempiler ?
A bon entendeur salut !
El Hadj Hamidou Diallo
Secrétaire général du BRDS.

2.Posté par schwarzeraal le 31/08/2012 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quel chaos.senegalais mo indiscipliné

3.Posté par mouye le 31/08/2012 22:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour le deplacement des populations,l etat doit etre ferme
cependant ,il ne faut pas faire comme avec le plan diakhay,ou tout a fini avec des magouilles,qui j espere ,feront l objet d enquete pour rendre justice aux populations abuses

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image