leral.net | S'informer en temps réel

Le grand rendez-vous de la musique Madingue à Tamba

La grande cantatrice mandingue Coumba Cissokho dite «Niakha organise samedi 10 Décembre prochain à Tambacounda la grande Nuit Mandingue. Cette grande soirée qui se tiendra dans la grande salle du Camp Mamadou Lamine Dramé sera l’occasion pour elle de partager la scène avec de grands artistes sénégalais qu’elle a invités, parmi eux Djibril Dramé, Mariène Cissokho ou encore le groupe Banaya sans compter les jeunes artistes qui viendrons du Mali.


Rédigé par leral.net le Jeudi 17 Novembre 2011 à 20:53 | | 0 commentaire(s)|

Le grand rendez-vous de la musique Madingue à Tamba
Au Sénégal, la musique Mandingue a eu à connaître ses heures de gloire avec la forte présence au-devant de la scène, d'artistes de renom. Parmi ce lot, il est loisible de citer des sommités comme feu Lalo Kéba Dramé, Soudjoulou Cissokho et sa femme Mahawa Kouyaté, Fatou Sakho etc… Depuis, certains jeunes artistes ont repris le flambeau avec plus ou moins de bonheur. C'est le cas notamment de personnalités artistiques comme Djiby Dramé, Mariétou Cissoko ou encore les enfants de feu Banna Cissokho, qui se sont regroupés autour de Baboulaye Cissokho, pour mettre sur pied l'ensemble Bannaya. La région orientale a fini d'adopter et de consacrer la chanteuse Coumba Cissokho. C’est elle l’organisatrice de la Grande nuit Mandingue prévue le 10 Décembre prochain à Tambacounda sa ville natale. Cette femme à la voix sublime qui a mis son premier album sur le marché l’année dernière va regrouper autour d’elle les grandes sommités de la cette musique. Il s’agit entre autres du groupe Banaya, de Djibril Dramé sans compter les jeunes artistes qui se railleront sur scène pour faire valoir leur talent. Un moment trés attendu par les férus de la musique mandingues qui ont fini d’apprécier cette nuit qui est à sa troisième édition. Coumba Niakha Cissokho est une chanteuse à la voix d'une rare beauté. C'est la force de cet organe considéré comme le premier instrument de musique, qui frappe d'abord à l'écoute de ses œuvres. Coumba est une star incontestée à Tambacounda et la réussite de ses soirées dans cette ville, en constitue une preuve indéniable. « Je suis très heureuse de l'accueil que les habitants de Tamba ont réservé à ma première production. Je ne pourrai jamais les remercier assez. Ils ont toujours été à mes côtés. Je suis consciente que les habitants de Tamba me vouent un énorme respect. Même si les circonstances me poussent à venir vivre à Dakar, je ne saurais les oublier. Je me fais un point d'honneur d'organiser chaque année une très grande soirée à Tambacounda. Ce qui constitue à mes yeux une belle occasion de leur prouver ma profonde gratitude. Je voudrais aussi effectuer toutes mes soirées d'anniversaire à Tamba. Je dois vous révéler que la musique mandingue est loin d'être moribonde. Je peux vous assurer que Tamba regorge de talents et que l'on y trouve des chanteuses beaucoup plus talentueuses que moi. Je suis persuadée que la musique mandingue dispose encore de beaux jours devant elle. De Mady Kanouté - qui est un cousin - à Djiny Dramé dont la mère est une tante, sans oublier les enfants de Banna, nous sommes tous issus de la même famille », nous a assuré Coumba. Jalouse de sa culture mandingue, la talentueuse chanteuse tient à sauvegarder la richesse de sa culture. Et c’est pour participer à ce grand chantier, qu’elle va célébrer la 3e édition de la Grande Nuit du Mandingue samedi 10 décembre prochain au théâtre national Daniel Sorano.






Hebergeur d'image