leral.net | S'informer en temps réel

Le maire de Keur Massar est-il contre l’enseignement franco-arabe ? (Par Mamadou Bamba Ndiaye)


Rédigé par leral.net le Lundi 26 Octobre 2015 à 19:48 | | 1 commentaire(s)|

Le maire de Keur Massar est-il contre l’enseignement franco-arabe ? (Par Mamadou Bamba Ndiaye)
C’est en 2009, que l’Etat du Qatar avait décidé de construire, pour le compte de l’Etat du Sénégal, un complexe éducatif franco-arabe. La construction de ce bijou, situé non loin du dépotoir de Mbeubeuss, vient d’être terminée. Le lycée franco-arabe, jadis abrité par le CEM de la localité devrait y être transféré. A la surprise générale, on attribue au maire Moustapha Mbengue, l’intention de vouloir en faire un lycée français, tout court, ce qui, de l’avis de certains habitants de Keur Massar, n’est rien d’autre, qu’un détournement d’objectif inacceptable.

Le complexe éducatif qatari serait conçu, au départ, pour abriter un enseignement franco-arabe, allant du cycle maternel jusqu’au cycle secondaire. En attendant que sa construction soit achevée, un lycée franco-arabe fut lancé dans la localité de Keur Massar, pour répondre à la demande de plusieurs parents d’élèves. Faute de locaux, il fut abrité par le CEM de la place. Aujourd’hui, le CEM est devenu trop étroit pour accueillir les classes de 6ème, 5ème et 4ème du dit lycée. A la réception du complexe éducatif Qatari, tout le monde pensait que le moment était venu pour y délocaliser le lycée franco-arabe.

Selon des sources très proches du dossier, le maire de Keur Massar, qui lors de sa campagne électorale, avait promis aux populations un lycée français, aurait entrepris des démarches avancées en vue de faire du complexe qatari, ce fameux lycée français qu’il avait promis aux populations de sa commune, une fois qu’il serait élu maire. Il se dit, d’ailleurs, que l’inspection académique aurait été mise à l’écart de ces démarches, de peur qu’il y ait une opposition farouche des hommes de l’art, à cette volonté de détournement d’objectif !

En tout état de cause, beaucoup de parents d’élèves, de religieux et d’enseignants arabophones se seraient constitués en collectif pour s’opposer à toute tentative visant à faire de ce complexe éducatif, autre qu’un établissement d’enseignement franco-arabe, tel que prévu au départ.

Nous attirons l’attention des autorités compétentes sur la nécessité de respecter les objectifs originels du projet, d’autant que ceux-ci répondent aux aspirations d’une large frange des populations de Keur Massar.

Nous croirons difficilement qu’un maire, nommé Moustapha de surcroît, puisse s’opposer à l’affectation de ce bijou à l’enseignement franco-arabe…

Mamadou Bamba Ndiaye
Ancien Ministre des affaires religieuses
Email : ndiabamba1949@gmail.co






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image