leral.net | S'informer en temps réel

Le maire de Ndofane sur l'homosexualité : « Je voudrais que l’on me dise quelque part où c’est légalisé ou quelque part où c’est dit »

Les membres du comité d’initiative du Mouvement démocratique pour le développement intégral du Sénégal (Mdis) se sont réunis pour se prononcer sur l’actualité politique.


Rédigé par leral.net le Vendredi 4 Mars 2016 à 15:09 | | 20 commentaire(s)|

Le maire de Ndofane sur l'homosexualité : « Je voudrais que l’on me dise quelque part où c’est légalisé ou quelque part où c’est dit »
Le président du Mdis, qui a fait savoir qu’ils vont voter en faveur du Oui, a déploré le fait que le débat sur cette question soit monopolisé par les politiques et non le peuple à qui le dernier mot reviendra le jour du scrutin. Ce qui le pousse à dire qu’à leur niveau, ils vont privilégier la sensibilisation sur les 15 points que comporte la loi sur le référendum au folklore : « Battre campagne, ce n’est pas faire des manifestations publiques, c’est éveiller les consciences, c’est appeler les Sénégalais à comprendre les tenants et les aboutissants de cette réforme, c’est les sensibiliser, leur montrer qu’il y a un problème certainement lié à ce problème de réduction que le Président s’était engagé à faire et qu’il n’a pas fait finalement », a fait savoir Samba Ndiaye.

Le président du Mdis, par ailleurs maire de la commune de Ndofane, a aussi donné son avis sur le fait que des gens l’opposition disent que le Président Sall veut légaliser l’homosexualité. « Nous sommes totalement opposés à l’homosexualité, c’est sans équivoque. Nous sommes un pays où nous avons une culture et une tradition qui rejettent systématiquement cette pratique. Et ça, je pense que le Président Macky Sall l’a dit au Président Obama, il l’a réitéré lors de son invitation en France dans une émission d’i Tv. Je pense que ça, il n’y a pas d’équivoque », a-t-il rappelé.

Et M. Ndiaye de défier ces dernier : « Je voudrais que l’on me dise quelque part où c’est légalisé ou quelque part où c’est dit ». Il trouve, d’ailleurs, que « ce n’est même pas un combat du Président ». « Ça doit être un combat de tout le monde pour que nous vivions de façon normale. Au Sénégal, de façon générale, nous sommes contre l’homosexualité », a-t-il conclu.

Mariama Kobar Saleh






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image