leral.net | S'informer en temps réel

Le marabout Serigne Omar Mbacké placé sous mandat de dépôt

Le jeune Mbacké -Mbacké, qui passera la Korité derrière les barreaux, sera jugé le 8 Juillet prochain... Ce qu'il a dit aux éléments de la BIP...


Rédigé par leral.net le Mercredi 6 Juillet 2016 à 00:19 | | 16 commentaire(s)|

Le marabout Serigne Omar Mbacké placé sous mandat de dépôt
INFO DAKARPOSTE.COM! Comme nous vous le révélions hier dans sces mêmes colonnes, le jeune marabout Mbacké Mbacké a été déféré ce mardi par les éléments du commissaire Elhaj Dramé de la Sureté Urbaine de Dakar. Aussitôt arrivé, il a été installé dans un bureau de la cave avant d'être conduit quelques heures après au niveau du Procureur de la République.
De nos recoupements, dakarposte a pu glaner qu'il est de la lignée du regretté Serigne Bassirou Mbacké et de Serigne Mountakha Mbacké.
Peu après son face à face avec le maitre des poursuites, il a été notifié à Serigne Oumar Mbacké son placement sous mandat de dépôt.
Serigne Oumar Mbacké a été finalement été inculpé pour outrage à agents dans l'exercice de leurs fonctions. Ce qui confirme ce que dakarposte écrivait hier.
En effet, nous vous disions que ce jeune Mbacké-Mbacké a eu un différend avec des éléments de la Brigade d'Intervention Polyvalente (BIP). Que s'est-il passé?
Ces éléments surnommés "snipers" devaient monter sur tous les toits des immeubles situés sur le périmètre de la grande mosquée de la rue Blanchot (Dakar). C'était un vendredi durant ce mois de Ramadan. Précisément, à l'occasion de la fameuse marche du Président Sall jusqu'à la grande mosquée aux fins de s'acquitter de la prière du vendredi (comme annoncé en exclusivité par dakarposte).

Nous avons appris de nos informateurs que Serigne Omar Mbacké qui a ses bureaux à quelques encablures de la grande mosquée s'est alors opposé à la réquisition de l'immeuble abritant ses locaux. "En réalité, ce marabout a refusé de céder à l'administration un bien immobilier qu'il occupe alors qu'il s'agit d'une mesure sensible, je veux dire de la sécurité du Président de la République. Ce qu'il a fait est très grave. Nos éléments étaient tenus avant et pendant la présence de l'Autorité (ndlr: le chef de l'Etat) d' être aux aguets, postés comme à l'accoutumée de 100 à 1.500 mètres de leur cible pendant des heures. Vous n'êtes pas sans savoir que ces hommes de l’ombre ont pour mission d’observer, de renseigner par talkie walkie, d’accompagner les interpellations, d’intervenir sur une menace imminente et de protéger dans ce cas précis le convoi du Président de la République durant des passages sensibles. Pourquoi leur refuser leur mission qui est de sécuriser les déplacements du chef de l'Etat?" nous souffle une source.

La suite est connue. Le Mbacké - Mbacké, qui n'a pas mesuré la gravité de son acte, est mis aux arrêts par la Sureté Urbaine de Dakar et contrairement à ce qui a été écrit, Serigne Oumar Mbacké a été dans un premier temps placé en garde à vue depuis ce lundi 4 Juillet avant d'être déféré ce mardi.

Nous tenons cependant de bonnes sources que le Mbacké Mbacké a dit à haute et intelligible voix aux limiers de la BIP que n'eut été l'intervention de son ami, le commissaire de la police de Rebeuss, il n'allait pas obtempérer.
Affaire à suivre.






Hebergeur d'image