leral.net | S'informer en temps réel

Le mercato, ses ambitions, Anigo : les confidences d’Elie Baup

Élie Baup s'est confié à France Football sur la mission qui l'attend à l'OM. Satisfait de son effectif malgré les départs annoncés, il souhaite inculquer une nouvelle mentalité à ses joueurs.


Rédigé par leral.net le Mardi 31 Juillet 2012 à 09:02 | | 0 commentaire(s)|

Le mercato, ses ambitions, Anigo : les confidences d’Elie Baup
Depuis hier soir, Élie Baup défraie la chronique avec la révélation de sa mise en examen pour fraude aux allocations chômage, dont il était déjà au courant depuis le mois de juin. Une mauvaise pub dont il se serait bien passé à l’heure d’aborder son premier match de compétition avec l’Olympique de Marseille, ce jeudi face à Eskisehirspor. Interrogé par France Football, le nouvel entraîneur phocéen est revenu sur la mission qui l’attend sur la Canebière.

« La situation est très claire. J’ai un groupe de joueurs à disposition et, sans sorties ou sans ventes, il n’y aura pas d’entrées. Mais ça, je le sais depuis le début. Personne ne m’a menti. Les dirigeants m’ont même prévenu qu’ils chercheraient à vendre certains joueurs. Je connais les joueurs concernés. À partir de là, mon boulot consiste à bâtir la meilleure équipe possible avec les joueurs actuels », a-t-il confié. Ce n’est pas pour autant qu’il s’estime dans le rôle de pompier de service. Certes, l’OM a fini à une triste 10e place la saison dernière mais la qualité est présente.

« Il y a du talent dans cette équipe. Les cadres sont toujours là : Mandanda, Cheyrou, Valbuena, Nkoulou, Diawara… Il y a aussi des joueurs qui sont en train de passer un cap dans l’implication collective, comme André Ayew ou Gignac. Si tous repartent avec de l’humilité et de l’envie, ça peut le faire. L’OM ne part pas de zéro. Et si demain un ou deux joueurs venaient à partir, ils seraient remplacés », explique Baup. Au moins, il n’a pas d’objectif précis à remplir. Juste redonner le sourire aux supporters marseillais en donnant à l’OM une identité de jeu. « L’objectif, c’est d’être opérationnels et efficaces le plus vite possible. D’inculquer une mentalité d’équipier et de compétiteur à tous les joueurs et de développer une vraie identité de jeu », a-t-il détaillé.

Pour cela, il pourra compter sur José Anigo. Contrairement à Didier Deschamps, Baup voit le directeur sportif comme un réel soutien. « On s’est souvent croisés quand j’entraînais ou quand j’étais consultant. Et on a souvent échangé. Toujours sur le foot, le jeu, les joueurs. Des échanges intéressants qui se confirment aujourd’hui tous les jours. José connaît tous les contours du projet marseillais. Il est là pour avancer avec moi. L’image qu’on renvoie parfois de lui ne correspond pas à la réalité. C’est une personne vraie, qui a des valeurs », note-t-il. Une relation sans nuages entre l’entraîneur et le directeur sportif, voilà déjà un changement notable dans le quotidien olympien.

Aurélien Léger-Moëc






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image