leral.net | S'informer en temps réel

Le meurtre odieux de Kaolack : un acte commis par un trauma de guerre

LERAL.NET - Le meurtre atroce de Pape Samba Mbaye dit Baye Fall par un militaire du nom d’Abdourahmane Dieng de la nuit du lundi 13 au mardi 14 commence à livrer ses secrets. Et c’est le colonel Abdourahim Kébé qui soulève un coin du voile de la personnalité du meurtrier.


Rédigé par leral.net le Jeudi 16 Juin 2011 à 08:54 | | 2 commentaire(s)|

Le meurtre odieux de Kaolack : un acte commis par un trauma de guerre
Selon le chef de la Direction des relations publiques des Armées (Dirpa) Abdourahmane Dieng a tué Pape Samba Mbaye pour se faire justice. Ce, après avoir fait un tour chez les limiers qu’il a alertés. Mais rien n’a été fait à ce niveau pour arrêter Pape Samba Mbaye qui continuait à faire les yeux doux à sa douce, la belle Miss Fall qui dit-on, est une fée.

Le colonel d’avouer que si le soldat du bataillon génie du Camp Sémou Djémitt de Kaolack a tué Baye Fall à coups de sabre, c’est parce qu’il a été traumatisé par des scènes auxquelles il a assisté lors d’opération périlleuses dans l’armée sénégalaise. « Le soldat de première classe a participé à des opérations périlleuses, comme en Guinée Bissau, et en est revenu avec des traumatismes. Depuis onze ans, il est médicalement suivi par le service psychiatre de l’hôpital Principal de Dakar. L’armée n’a pas voulu le libérer pour des raisons sociales et humanitaires. Il est ainsi devenu menuisier », renseigne-t-il dans les colonnes de l’Observateur lu par Leral.net.

Pape Samba Mbaye qui a été charcuté par le soldat qui l’a invité à prendre un repas avec lui a été inhumé ce mardi au cimetière de la ville sainte de Touba. Quant au déchiqueteur, il est dans les locaux de la Police centrale de Kaolack et sera incessamment déféré au parquet.



1.Posté par sa le 16/06/2011 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la police est responsable de cet acte criminel

2.Posté par le revolte le 16/06/2011 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L ARMEE ET NON LA POLICE EST TOTALEMENT RESPONSABLE. POUR AVOIR FAIRE LE MEME SEJOUR A BISSAU QUE LE JEUNE QUI A FAIT CET ACTE CONTRE NATURE JE SUIS EN MESURE DE LE COMPRENDRE ET DE POINTER LE DOIGT VERS L ARMEE. AVEC TOTES LES ATROCITES QUE VIVENT LES MILITAIRES EN CAMPAGNE MAIS PARTICULIEREMENT LA CAMPAGNE DE BISSAU UN SERVICE DE PSYCHOLOQUES DE PSYCHIATRES DEVAIT ETRE A LA DISPOSITION DE TOUS LES REVENANTS DE CES CAMPAGNES POUR UN ACCOMPAGNEMENT. A MON RETOUR DE BISSAU JE SUIS RESTE PRESQUE UN AN AVEC DES TRAUMATISMES QUI POUVAIENT ME FAIRE FAIRE L IRREPARABLE MAIS DIEU MERCI. TOUTES MES CONDELEANCES A LA FAMILLE DU DEFEUN ET QUE DIEU L ACCEUILLE EN SON PARADIS. MAIS QUE L ARMEE SACHE QU IL N EST JAMAIS TROP TARD POUR BIEN FAIRE.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image