leral.net | S'informer en temps réel

Le ministre Benoit Sambou traite le Recteur de l’Université de Ziguinchor d’"irresponsable"


Rédigé par leral.net le Mercredi 13 Février 2013 à 18:00 | | 15 commentaire(s)|

Le ministre Benoit Sambou traite le Recteur de l’Université de Ziguinchor d’"irresponsable"
Le licenciement par le nouveau Recteur de l’Université de Ziguinchor, Kourfia Kéba Diawara, de trente-sept femmes techniciennes de surface, proches du maire Abdoulaye Baldé, président de l’Union des centristes du Sénégal (Ucs) et du Parti démocratique sénégalais (Pds) continue de faire des vagues. Et, c’est le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Promotion des Valeurs civiques, Benoit Sambou qui entre dans la danse. Informé de cette'affaire en marge d’une rencontre politique à Ziguinchor, le chargé des élections de l’Alliance pour la République n’y est pas allé par quatre chemins pour dénoncer l’attitude de Diawara. "Ce sont des choses que je dénonce avec la plus grande force. Le Président de la République ne saurait accepter ce genre de comportement. Ce qui a été fait, l’a été à notre insu. Que l’on puisse renvoyer des gens au motif qu’on n’est pas dans le même parti, c’est irresponsable. Notre devoir, c’est d’être républicain, le Président de la République le rappelle tout le temps : la patrie avant le parti. Le Président de la République n’est pas au courant de cette question et moi-même je n’étais pas au courant", a regretté Benoit Sambou selon Libération.



1.Posté par retro le 13/02/2013 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C’est avec un cœur contrit que nous sommes obligés de donner notre modeste contribution dans le métier du journalisme au Sénégal. Un métier qui fait la fierté de nos braves journalistes mais hélas, depuis un certain moment, avec la naissance de nouvelles maisons de presse, des soi-disant journalistes, si je peux m’exprimer ainsi, sont recrutés pèle mêle. Des< journalistes> qui, par leur manque de professionnalisme, de crédibilité professionnelle, de déontologie et d’éthique oublient leurs rôles pour être des serviteurs d’une personne et d’une opposition à cours d’idées. Le journal LE PAYS AU QUOTIDIEN et le site LESENEGALAIS.NET sont des exemples concrets. Un journal et un site qui appartiennent à M. KARIM WADE et une opposition et qui ont trois objectifs :
1) Faire le culte de la personnalité de KARIM WADE et d’une opposition pour les aider médiatiquement à accéder à la magistrature suprême
2) Faire passer des intox (fausses informations) dans le seul but de porter atteinte les actions du gouvernement
3) Détourner le Président MACKY SALL et son équipe de leurs objectifs
Pour rappel, nous vous renvoyons à la présidentielle de 2012 où LE PAYS AU QUOTIDIEN avait attaqué ouvertement un candidat à l’occurrence M. MACKY SALL en l’accusant d’être à la merci de lobby homosexuel et de la franc maçonnerie. De telles allégations ne sont pas toujours vérifiées et nous mettent dans une position de croire et de dire que ces deux organes ne peuvent en aucune manière poser des actes allant à décrédibiliser le président et son gouvernement. Important serai de vous dire que les sénégalais sont matures, que vos lobby consistant à dominer la scène médiatique (journaux et réseau sociaux) n’émeuvent guère les sénégalais. Dans son célèbre roman ROGER VAILLAND disait je cite ‘’ l’engagement particulier de l’artiste, c’est de descendre aux entrailles des choses et de rendre exactement ce qu’il à découvert’’ fin de citation juste pour dire que mes propos ne sont pas celle d’un politicien ou d’un journaliste mais d’un simple citoyen qui est conscient du devenir de son pays et qui s’engage à donner son point de vue sur la situation politico-médiatique du pays. Nous sommes dans une phase de transition, avec de nouveaux dirigeants et un président qui ne manque pas de courage et d’ambition pour sortir ce pays dans cette situation désastreuse. Donnons-lui une chance en le laissant travailler car sa réussite sera la réussite de tout un pays qui cherche désespérément les voies du développement. Nous tenons juste à rappeler que 2017 n’est pas loin et si les actions et les résultats du gouvernement ne nous satisfont pas nous aurons notre mot à dire avec nos cartes d’électeurs.
Cette presse ne saura émerger au Sénégal, nous ne l’accepterons pas.

2.Posté par MALCOM X le 13/02/2013 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'acte posé par le recteur de Ziguinchor est indigne d'un responsable et d'un républicaine . Nous voulons des emplois et lui il crée des chomeurs c'est lache de sa part . Il a trahi la volonté du PR.

3.Posté par jarga le 13/02/2013 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme quoi, n'importe qui devient recteur et voila le résultat. Ce chimiste tout droit issu de l'école libassienne ne connait qu'un monde assez restreint et limité et le voila parachuté recteur devant une pléthore de gens mieux aguerri. Et voila le résultat. On devient recteur juste parce qu'on appartient à un parti. Quel Sénégal.

4.Posté par Niapati le 13/02/2013 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ET SI LES RECRUTEMENTS AVAIENT ETE FAITS SUR DES BASES POLITIQUES???
COMME QUOI...

5.Posté par Zeundo le 13/02/2013 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Urgent: démission de malick gackou du gouvernement

6.Posté par moussa sangare le 13/02/2013 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

est ce bien cela la raison? et si ces agents etaient recrutés sans competences et sur la base de leur appartenance politique.nous n'avons pas toutes les infos mais c absurde de licencier seulement sur la base politique nous voulons sa version

7.Posté par DRAME le 13/02/2013 23:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette information doit être vérifier. Je n'y crois guère. Car, après sa nomination une personne était venue dans son bureau en ma présence pour lui solliciter une faveur qui relève des compétence du Recteur. Il a dit au gars "Va voire le grand chef Monsieur SOCK, c'est lui le Recteur pour le moment". Je ne peux donc pas comprendre que cette même personne pose un acte pareil, ça ne colle pas. En plus l'administration traite avec une agence, c'est cette dernière qui amène ses techniciennes de surface.

8.Posté par ZG sn le 14/02/2013 08:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette information est totalement fausse. Courfia Diawara n'a pas encore pris service. La passation se fera demain à dix heures. Comment quelqu'un qui n'a pas pris service peut-il prendre un acte de cette nature. Ce contrat est un marché de service qui sans doute doit être arrivé à terme et c'est tout. Si cette décision a été prise c'est sans doute le recteur sortant qui l'a prise et non Courfia. Avant de balancer une telle info il faut vérifier si C. Diawara est déjà en poste, ce qui n'est pas encore l e cas.
Benoit Sambou doit arrêter d'instrumentaliser les choses. Depuis que Courfia est nommé il n'en dort plus. Mais il faut qu'il sache qu'ils ne boxent pas dans la même catégorie.

9.Posté par Verité le 14/02/2013 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet article est totalement mensongé..Parceque le nouveau recteur n'a mm pas encore pris service donc il ne peut prendre aucune decision administratives
Chers journalistes ne gachez pas votre avenir pour quelque billet recu d'un ministre
Et ceux qui disent que maintemant "tout le monde peut devenir recteur" Allez vs renseigner car ce gars a fait ses preuves sur la recherche et la decouverte fluor dans l eau du bassin arachidier et de la nanofiltration..Mais non j'imagine que votre niveau intellectuel ne vs permet pas de comprendre.
# Mr le ministre Il me semble que le temps de la magouye a été depassé au soir du 25 mars!

10.Posté par aissatou le 14/02/2013 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

benoit sambou est un incompetent un simple menusier vient nous emmerder comment un recteur peut il renvoyer des gens alors qu'il n'a meme pas pris service c'est absurde benoit courfia n'est pas ton egal va t'en trouver ses diplomes et ses experiences font de lui un modeste homme tu t'es assez moque de lui u pense que son dossier etai classe mais dieu est plu fort que quiconque.

11.Posté par aissatou le 14/02/2013 20:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

grace à courfia le senegal ne soufrara plus d'eau fluorise il est assez instruit

12.Posté par mor sarr le 16/02/2013 13:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C’est avec étonnement et consternation que nous avons découvert l’article paru ce mercredi 13 février 2013 à 18h sur le site d’information leral.net faisant état des attaques du ministre Benoît Sambou sur la personne du Professeur titulaire des universités le tout nouveau recteur de l’Université de Ziguinchor en l’occurrence Courfia Kéba Diawara. D’ailleurs, une vidéo de ces balivernes est postée sur le site scoopsdeziguinchor.com

C’est une étonnante ignorance pour ce ministre qui ne sait même pas que lui-même est accusé nommément par la porte-parole des femmes licenciées en l’occurrence Binta Diagne Diatta(cf : scoopsdeziguinchor.com, vidéos à l’appui). Au lieu de se défendre en premier il accuse un autre pour créer la confusion et l’amalgame. Ce mini-ministre a perdu son sang-froid depuis la nomination du Pr Courfia Diawara.

En tant que ministre de la république il est ridicule de traiter de telles informations sans avoir pris la peine de vérifier leur véracité. En tant que camarade de parti il n’est pas loyal d’attaquer ses camarades sans leur avoir parler au préalable pour avoir leur version des faits. C’est le président de la république, son Excellence Monsieur Macky SALL qui a placé sa confiance en la personne du Professeur Courfia Diawara au point de le nommer par décret comme Recteur de l’Université de Ziguinchor donc c’est irresponsable de la part d’un ministre de la république de s’attaquer à un homme de confiance du président sur la base d’accusations gratuites et fallacieuses : ce comportement n’est pas républicain du tout Monsieur le Ministre.

Scoop! le ministre a affirmé être venu féliciter le nouveau recteur chez lui le vendredi dernier : c’est des contrevérités! il n’a jamais posé un tel acte de grandeur, c’est honteux. Il a traité le nouveau recteur d’irresponsable mais l’irresponsable c’est bien lui qui s’aventure dans un débat de bas étage sans vérifier la source de ses allégations mensongères.

Voilà un homme qui ne mérite pas le fauteuil qu’il occupe en tant que ministre de la jeunesse, de l’emploi et de la promotion des valeurs civiques, valeurs civiques qu’il vient de bafouer; le président de la république n’a pas besoin de ce genre de responsable politique. A travers sa sortie maladroite, il a fini d’étaler sur la place publique ses limites intellectuelles, morales et politiques. Il nous montre qu’il n’est pas un homme d’Etat.

Ceci est une intoxication, une diffamation, une diversion, une calomnie caractérisée. La Casamance ne mérite pas cette guéguerre sans fondement de ses fils sur qui elle fonde beaucoup d’espoir pour sa reconstruction et l’instauration d’un climat de paix définitive. Le nouveau recteur n’est ni de prés ni de loin mêlé à cette affaire car il n’a pas encore pris fonction. C’est absurde et incroyable !

Monsieur le Ministre chargé de la Promotion des Valeurs civiques, le civisme ne rime pas avec dénigrement, supputation et dilatoire. Les militants de l’APR de Ziguinchor condamnent avec la dernière énergie cette attitude irresponsable et discourtoise et disent : « Plus jamais ça ! »
Au moment où toute la Casamance se mobilise pour remercier le PR et fêter la passation de service, notre seul et unique mini-ministre lui rame à contre-courant. Il vient de sonner sa fin de partie car en agissant ainsi il porte atteinte aux intérêts des populations Casamançaises.

13.Posté par true le 16/02/2013 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le fluor est source de maladies pour les populations de ces localités, qui sont exposées à la fluorose dentaire et/ou osseuse, a-t-il signalé dans ses travaux.

"Ce qui nous réconforte, c'est qu'aujourd'hui au Sénégal nous avons l'intime conviction que les dents colorées, appelées fluorose dentaire et par lesquelles on identifiait les populations du Centre, sont définitivement révolues", avait-il assuré en février 2011. C'était lors d'une séance de démonstration de la technique d'élimination du fluor et du sel contenus dans l'eau consommée par les populations des localités déjà citées.

Il a, à la tête d'une équipe de chercheurs de l'Ecole doctorale eau, qualité et usage de l'eau (EDEQUE) de l'UCAD, mis au point cette technique.

L'élimination du sel et du fluor se fait à l'aide de la technique de nanofiltration et s'effectue à l'aide d'une machine pouvant fonctionner pendant huit heures par jour, avait expliqué le professeur Diawara, en mars 2011.

Cette technique a abouti à la mise au point d'une machine, qui fonctionne à l'énergie solaire ou électrique et capable, en une journée, de traiter entre quatre mille et sept mille litres d'eau.

Courfia Diawara est aussi un militant de l'Alliance pour la République (APR, au pouvoir). Il était membre du comité électoral de ce parti, lors de l'élection présidentielle de février-mars 2012.voila la raison pour laquelle benoit est desespere

14.Posté par true le 16/02/2013 19:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le professeur Courfia Diawara, nommé jeudi recteur de l'Université de Ziguinchor (Sud), a dit à l'APS que son ambition est de "faire briller" cette institution académique, en continuant le travail de ses prédécesseurs, avec l'aide du personnel technique, enseignant et de service.

"Cette nomination me va droit au coeur. C'est [l'occasion de] faire briller l'Université de Ziguinchor et continuer le travail abattu depuis quelques années par mes prédécesseurs. Je suis convaincu qu'avec le personnel technique, enseignant et de service, nous pouvons ensemble mener cette mission", a réagi M. Diawara dans entretien par téléphone avec le correspondant de l'APS.

"Je remercie le président de la République, Macky Sall, pour la confiance qu'il a placée en ma modeste personne en me nommant à une institution aussi prestigieuse" que l'Université de Ziguinchor, a-t-il encore dit.

M. Diawara, professeur titulaire des universités, précédemment chef du Service de la recherche et de la coopération à l'Université de Ziguinchor, a été nommé recteur de même université, jeudi en conseil des ministres. Il remplace à ce poste Oumar Sock.

Il a travaillé au Laboratoire de chimie minérale de la Faculté des sciences et techniques (FST) de l'Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, avant d'être affecté à Ziguinchor, d'où il est originaire. Courfia Diawara est titulaire d'un doctorat d'Etat de l'UCAD, depuis janvier 2004, avec la mention "Honorable".

Sa thèse portait sur la rétention du fluor et des métaux lourds en solution par des membranaires de nanofiltration et d'ultrafiltration. Il était emmené à travaillé sur "les eaux de boisson de France et du Sénégal" et les "solutions de métaux lourds".

Cette thèse est la consécration des résultats de ses travaux sur les eaux de boisson des villes de Kaolack, Gandiaye, Fatick, Gossas et Diourbel (Centre). Des eaux dont la teneur en fluor dépasse les normes édictées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), selon M. Diawara.

15.Posté par siré le 18/02/2013 00:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nom de dieu, pourquoi benoît est-il si lâche? comment peut-il se permettre d'attaquer un honnête citoyen comme le Professeur Courfia Diawara? un homme que le Président a choisi en connaissance de cause pour présider aux destinées de notre université (temple du savoir) ! la fonction de recteur est différente de celle de ministre. si benoît a un niveau MASTER comme le dit si fièrement son ami BOY TILENE, Monsieur Courfia est PROFESSEUR TITULAIRE DES UNIVERSITES. il n'y a pas photo. C'est fini l'ère où les cancres dirigent ce pays, oui c'est fini. à présent, c'est le mérite qui compte. un ministre qui calomnie ne mérite pas la confiance du Président: les renseignements généraux ne tarderont pas à découvrir la vérité sur cette affaire. c'est absurde d'accuser un recteur qui n'a pas encore pris fonction d'avoir licencié des femmes travailleuses contractuelles du COUD à l'université de ziguinchor. quel mensonge !
des vidéos de la porte-parole des femmes licenciées et du SAF du COUD sont en ligne. pour découvrir la vérité (surtout les défenseurs de benoît) j'invite les sénégalais à visiter le site http://www.scoopsdeziguinchor.com/article.php?id=2197&id_rubrique=14

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image