leral.net | S'informer en temps réel

Le ministre Khadim Diop en "danger" avec le retour des inondations…

Le Président Macky Sall peut-il faire mieux encore avec la création d’un ministère chargé de la lutte contre les inondations dont l’essentiel du travail se limiterait à Dakar ? Le retour constaté des inondations depuis hier, rend le ciel nuageux au-dessus du ministre Khadim Diop.


Rédigé par leral.net le Jeudi 8 Août 2013 à 13:26 | | 0 commentaire(s)|

L’année dernière, le gouvernement avait bénéficié de la générosité de bonnes volontés à la suite des inondations de certaines zones de la banlieue de Dakar et de l’intérieur du pays, pour apporter les réponses nécessaires afin d’éviter le retour du phénomène. Il faut rappeler également que pour des raisons d’économies budgétaires dans le cadre de la mobilisation de moyens financiers nécessaire à la prise de mesures d’envergures contre les inondations, le nouveau régime s’est débarrassé du Senat pourtant occupant la place de première Chambre du parlement.

Malgré l’existence de toutes ces mesures, il a fallu seulement la chute des pluies variant de 80, 9mm à la Station de Dakar-Yoff à 106 mm à celle de Dakar-Hann (Source météo), pour constater les inondations. Ceci a même poussé au Président Macky Sall d’effectuer une visite inopinée sur les points inondés au quartier Grand Yoff de Dakar. Les conséquences des pluies ne se limitent pas là seulement, car elles ont empêché la circulation sur une partie de la National 1 entre Patte d’Oie-Camberène ainsi que la mort plus tard d’un enfant de 11 ans dans un canal à ciel ouvert situé à la Cité Assemblée de Ouakam. Le mal est aussi ressenti en banlieue où plusieurs routes sont devenues impraticables et des mosquées noyées comme celles du quartier Guinaw Rail de Pikine à la veille de la célébration de la fête de la Korité.

Il est donc dans l’intérêt du ministre Khadim Diop de surveiller les pluies pour au moyen limiter les dommages faute d’empêcher la survenue des inondations, pour ne pas se mettre en difficulté. C’est parce que la majeure partie des victimes des inondations d’hier au niveau de Grand Yoff, ont indexé ses services dans le retard des aménagements des bassins de rétention et de drainage des eaux. Ceci n’est-elle pas une manière pour elles de montrer, qu’elles n’ont pas encore ressenti l’effet du programme d’urgence du ministère pour parer à de telles situations. Il semble même que la scène vécue à Grand Yoff est une alerte et mieux un test sur l’efficacité des équipements mis contre les inondations par le ministère de Khadim Diop.

Mais, il peut compter pour le moment sur Macky Sall, qui a reconnu ses efforts et avoué par la suite que notre pays n’est pas à l’abri des inondations. Le Chef de l’Etat pense qu’il faut miser plus sur le renforcement des opérations de secours pour éviter le pire. Il dit avoir déjà donné des instructions fermes dans ce sens à l’ensemble des ministères concernés, vu que le problème est transversal.






Hebergeur d'image