leral.net | S'informer en temps réel

Le ministre de l'Intérieur voudrait expulser le célèbre trafiquant John Obi récemment libéré


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Juillet 2016 à 16:33 | | 5 commentaire(s)|

Dans le mille : nous révélions en exclusivité que le célèbre trafiquant de drogue dure John Ezeadi Obi, qui purgeait plusieurs condamnations à la prison de Saint-Louis, a finalement recouvré la liberté.
Celui que ses parents Nigérians surnomment "Chief" (chef) a été élargi depuis le 27 Juin 2016. Mais, il nous revient qu'il n'a pas encore pu rentrer au Nigéria comme il le souhaitait ardemment. La cause, dakarposte tient qu'il serait tenu de déférer à des convocations de magistrats instructeurs pour "autres causes".
A peine quelques heures après l'ébruitement de l'information de sa libération par dakarposte.com que son avocat Me Ciré Clédor Ly ruera dans les brancards. En effet, le conseil de "Chief" avait fait une sortie médiatique pour fustiger le fait que son tristement célèbre client, quoi que libéré, soit encore maintenu en prison à Saint Louis.
Eh bien pour parler comme l'autre, son avocat a encore du pain sur la planche. Car, aux dernières nouvelles, dakarposte tient de ses réseaux de renseignements que John Obi, présentement à... Dakar, ferait l'objet d'un arrêté ministériel émanant du département de l'Intérieur. En un mot, il nous revient que le ministre de l'Intérieur entendrait expulser Obi vers son Nigéria natal.
Selon des sources tapies au ministère de l'Intérieur, "cette mesure entre dans l'ordre normal des choses compte tenu du fait qu'Obi, connu comme un dangereux trafiquant de drogue dure, représente une menace grave, très grave pour l'ordre public, particulièrement pour la jeunesse Sénégalaise".

L'on subodore déjà que Me Ciré Clédor Ly va encore juger illégale cette mesure d'expulsion de son client.

Arrêté le 14 Juin 2007, John Obi était selon les gendarmes de la Section Recherches, en possession de 21 kgs de cocaïne répartis en 89 boulettes et 20 briques. Chose cocasse : il avait réquisitionné 11 chambres de l'hôtel Savana. Et lors de leur perquisition, les pandores avaient découvert 34 Sim de divers pays, 9 billets d'avion en son nom entre autres devises en dollars, livre-sterling, francs CFA etc...

Arrêté à l'aéroport de Dakar, John Obi était en possession de 125 millions CFA ; il avait alors transigé avec la douane Sénégalaise à hauteur de 70% de la somme saisie. D'où le fait que ses conseils réfutent la tentative de blanchiment.







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image