leral.net | S'informer en temps réel

Le ministre de la culture veut relever le statut des artistes


Rédigé par leral.net le Vendredi 7 Décembre 2012 à 11:38 | | 2 commentaire(s)|

Le ministre de la culture veut relever le statut des artistes
‘’Le statut des artistes va faire l’objet d’une adaptation au Code du travail pour les inclure dans le système. Nous voulons faire des artistes, des travailleurs comme les autres’’, a dit le ministre de la Culture. Selon Abdou Aziz Mbaye, son département veut mener des politiques de nature à professionnaliser les métiers des arts, par la mise en place notamment d’un statut reconnu pour les artistes dans le Code du travail sénégalais. Le ministre veut aussi amorcer un début de la professionnalisation des métiers de l’art. "Nous devons faire en sorte que les travailleurs des arts soient considérés comme des travailleurs normaux en traitant leur spécificité. Les autres travailleurs sont gérés par le code du travail, les artistes aussi sont des travailleurs normaux’’.



1.Posté par khou le 07/12/2012 12:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J approuve cette décision. Les artistes sont trop fatigues dans ce pays surtout ceux des Beaux-arts . Ils sortent de l école laisses a eux-mêmes après quatre années de dure formation La plupart des artistes son malades a cause de leur situation précaire . Ils meurent prématurément par manque de moyens pour se faire soigner. Les artistes sénégalais ne peuvent plus ignorer le Président Senghor, qui fut la seule et unique personne ayant respecte le statut des artistes . Nous comptons beaucoup sur vous Monsieur Mbaye pour que les artistes puissent souffler et revivre leur dignité . Je vous remercie .

2.Posté par Doff bi le 07/12/2012 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Belle initiative. Il faut que cela se concrétise dans l'entente. D'abord, il ne faut pas se faire des illusions, cela necessite une étude préalable en vue de la normalisation et de la définition du cadre pour déterminer qui est artiste et qui ne l'est pas. L'ART est vaste, c'est là ou va résider tout le problème, chacun va se réclamer artiste. Il ne faut pas que le contribuable sénégalais prenne en charge n'importe quel yama nèkh. Il faut de l'art rentable qui puisse se prendre en charge.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image