Leral.net | S'informer en temps réel

Le ministre sénégalais des A.E. en Mauritanie avec un plan de sortie de crise

Rédigé par leral .net le 7 Mai 2009 à 20:26 | Lu 492 fois

Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères du Sénégal, Cheikh Tidiane Gadio, est arrivé jeudi à Nouakchott, la capitale de la Mauritanie, pour soumettre aux acteurs mauritaniens un plan de sortie de crise mis au point par le président sénégalais, Abdoulaye Wade, a appris la PANA sur place.


Le ministre sénégalais des A.E. en Mauritanie avec un plan de sortie de crise
Le chef de la diplomatie sénégalaise, qui n'a pas révélé le contenu de ce plan, a été reçu en fin de matinée par le président mauritanien par intérim, Mamadou Bâ dit Mbaré.

Il a néanmoins souligné que "le président mauritanien a bien apprécié les propositions et nous a encouragé à rencontrer tous les acteurs de la crise mauritanienne pour avoir trouver un consensus autour de ce plan".

"Après plusieurs missions que j'ai effectuées ici, le président Wade a recueilli l'avis de tous les acteurs majeurs de la crise en Mauritanie et est aujourd'hui en mesure de faire des propositions pour une sortie de crise en Mauritanie, basée sur ce que les Mauritaniens eux-mêmes disent de la situation de leur pays et sur cette volonté extraordinaire de réconciliation que nous avons notée", a déclaré M. Gadio.

Il se fonde sur le fait qu'en Mauritanie, aucun de ses interlocuteurs "n'a pensé que l'affrontement était préférable au dialogue", ajoutant que "chacun a estimé que si on donnait une chance aux fils et filles de ce pays, ils pourraient ensemble se retrouver autour d'une table et trouver effectivement une solution de sortie de crise".

Cheikh Tidiane Gadio, qui en est à sa quatrième visite de médiation en Mauritanie, note que le Sénégal travaille sur ce dossier en étroite concertation avec le président de la Commission de l'Union africaine, Jean Ping et le guide libyen, Mouammar Kadhafi, qui assure la présidence de l'UA.

Pour faire adhérer les acteurs politiques mauritaniens, le ministre sénégalais des Affaires étrangères devrait rencontrer les trois camps qui se disputent le pouvoir en Mauritanie, à savoir le président démissionnaire, Ould Abel Aziz et les partisans du coup d'Etat du 6 août 2008, le président renversé Sidy Abdallaï et ses alliés du Front national de défense de la démocratie (FNDD) et le leader de l'opposition démocratique, Ahmed Moctar Ould Daddah.

Il espère repartir de Nouakchott avec un accord ferme pour permettre à l'Union africaine et au président Wade de venir la semaine prochaine en Mauritanie pour la signature officielle de l'accord de sortie de crise.

On rappelle que le président démissionnaire a fixé la date des élections au 6 juin prochain, ce que rejette catégoriquement le Front national de défense de la démocratie qui juge la décision unilatérale.