leral.net | S'informer en temps réel

Le mouvement ALSAK avertit : "Si Macky Sall condamne Karim Wade, toutes les représentations diplomatiques du Sénégal seront bloquées"


Rédigé par leral.net le Dimanche 1 Mars 2015 à 16:15 | | 4 commentaire(s)|

Le mouvement ALSAK avertit : "Si Macky Sall condamne Karim Wade, toutes les représentations diplomatiques du Sénégal seront bloquées"

PROCES KARIM : PLUS DE 260 TEMOINS PN’ONT PAS ETE ENTENDUS PAR LA COUR
Le président de la Cour de la CREI Henry Grégoire DIOP non moins numéro 2 de l’Apr est devenu le juge le plus tristement célèbre du pays à cause de ses frasques au cours du procès de Karim Wade dont la condamnation est connue d’avance. Le président DIOP n’a qu’une seule mission que lui a confiée le président Macky Sall c’est de condamner Karim WADE et lui barrer le chemin du Palais. Il le lui a dit en plein procès. Donc qu’Henry Grégoire comprenne que le verdict qu’il donnera le 23 mars ce sera rendu au nom de Macky SALL son mentor et non au nom du Peuple Sénégalais. Ce procès tenu par une CREI contestée partout à travers le monde, a été bâclé. Car la CREI dispose de 97 témoins à charge (plusieurs d’entre eux ont déchargé Karim) et la défense 150 témoins à décharge. Or seule une trentaine de témoins a été entendue. Plus de 260 témoins n’ont pas été entendus par la Cour. A cela s’ajoute les faits connus de tous et qui prouvent que ce procès n’est pas équitable. Après deux ans de procédure et de procès, aucun franc illicite n’a été découvert. Des biens d’autrui ont été imputés à Karim WADE et pourtant les véritables propriétaires revendiquent leur patrimoine avec des preuves à l’appui.
Nous sommes plus que jamais engagés pour le respect des droits humains. Nous n’accepterons jamais que Karim WADE soit condamné par une Cour d’exception. La condamnation de Karim créera une situation instable dans notre pays. Si Macky SALL interdit à Karim WADE d’être candidat à la présidentielle de 2017, il sera déclaré persona non grata dans toute l’Europe. Si Macky SALL condamne Karim WADE, toutes les représentations diplomatiques du Sénégal seront bloquées par nos hommes. Nous ne sommes pas contre la reddition des comptes. Nous voulons que nos dirigeants rendent compte. Mais nous n’allons jamais cautionner la justice à deux vitesses avec une CREI qui viole tous les droits humains.
WADE, MACKY SALL ET LA « PRESSE DU PALAIS »
C’est avec beaucoup d’indignation que nous avons apprécié les différentes réactions des partisans de Macky SALL suite aux propos regrettables tenus par l’ancien Chef de l’Etat Me Abdoulaye WADE. Certes nous condamnons les déclarations tenues à l’endroit du président Macky Sall mais aussi nous n’avons pas pu retenir notre mépris face à ce concert d’insultes planifié contre le président Wade. Aujourd’hui, qui ose dire que le président Macky Sall n’a pas répondu au président WADE ? Ses partisans ont traité le président Wade de tous les noms allant jusqu’à qualifier Karim WADE de fils adultérin. Les insultes des partisans de Macky Sall sont tous aussi regrettables que les propos tenus par le président WADE. Le Sénégal n’a pas besoin d’une telle classe politique. Le président Macky SALL et ses partisans ont déçu le Peuple sénégalais qui les a portés au pouvoir pour changer la manière de faire la politique. Comme l’a si bien dit l’ancien premier Ministre Souleymane NDéné Ndiaye, « le président WADE n’est pas l’initiateur des insultes ». Depuis l’arrivée du président Macky Sall au pouvoir, son parti, ses parents, ses militants n’ont cessé d’insulter son prédécesseur. Qui a accusé le président Wade d’avoir volé des tapis de la présidence, des objets d’art, des voitures ? Qui a accusé le président Wade et son fils d’avoir volé 4.000 milliards de FCFA puis 2.000 milliards puis 694 milliards de FCFA ? Qui traite le président Wade de vieux « menteur » ? Qui accuse le président Wade d’avoir volé 2 milliards de FCFA de feu Serigne Saliou Mbacké ? Qui accuse le président Wade d’avoir un enfant caché ? Nous pensons que le président WADE a avalé trop de couleuvres de la part du président Macky SALL et son régime qui ne ratent aucune occasion pour le dénigrer ou l’insulter. Il est regrettable de voir la « presse du Palais » organiser un «plan de liquidation » et une «campagne de dénigrement » du président Wade. Il n’y a pas un seul organe de presse sénégalais qui s’est posé la question à savoir pourquoi le président Wade a tenu de tels propos maladroits ? Il n’y jamais d’effet sans cause. Et la «presse du Palais » n’est préoccupée que par les effets oubliant les causes. Lorsqu’il quittait la présidence de la République le président Wade avait prié pour son successeur et avait demandé à ses proches d’accompagner le nouveau président. N’est ce que pas une volonté d’aider un fils devenu président ? Mais la surprise a été grande lorsque le président Sall a démarré sa campagne de déstabilisation en mettant la machine judiciaire en branle pour liquider Karim WADE. Osons le dire, Macky Sall est le principal responsable de cette situation que vit le Sénégal.

BUREAU INTERNATIONAL DU MOUVEMENT
««AND LIGGEY SENEGAAL AK KARIM » (ALSAK)
PISA (ITALIE)
Contact : 00393332609545






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image