leral.net | S'informer en temps réel

Le mouvement "Ok Karim" demande aux autres magistrats de la Crei d'imiter Yaya Abdou Dia

Le mouvement "Ok Karim" estime que le dossier Wade-fils est dans l'impasse six mois après son ouverture. Eliasse Bassène, président du mouvement, par ailleurs membre du comité directeur du Pds, a déclaré dans un communiqué de presse que le « commando d'élite » constitué par le président de la République pour mener à bien la plus « grosse entreprise de liquidation politique d'un adversaire coriace, redoutable », a tourné au fiasco.


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Janvier 2015 à 13:54 | | 3 commentaire(s)|

Le mouvement "Ok Karim" demande aux autres magistrats de la Crei d'imiter Yaya Abdou Dia
Eliasse Bassène estime que la Cour de répression de l'enrichissement illicite est « un véritable bras armé » du pouvoir actuel qui continue de traquer les opposants qui n'adhérent pas à leur cause. « L'échec sur le théâtre des opérations est si manifeste, si cuisant que les membres de la Crei sont en train de se chamailler et de se tirer dessus », poursuit-il en indiquant que la traque n'a rien rapporté et que la récente démission du juge Yaya Abou Dia constitue le témoignage le plus illustratif qui traduit le sentiment de désarroi qui hante la Cour. « Fort de ce constat, le mouvement "Ok Karim", lance un appel pressant en direction des autres magistrats de la Crei afin qu'ils emboîtent le pas à Yaya Abou Dia. Notre mouvement demande à tous les juges assesseurs du président Henry Grégoire Diop, de présenter leur démission collective, afin d'éviter que leurs noms soient inscrits dans le registre noir de l'histoire politique de notre pays », conseille-t-il aux magistrats. Le président du mouvement Ok Karim d'ajouter dans les colonnes de Walfadjri pour déplorer « une situation abracadabrantesque qui valide et conforte la décision de Karim Wade de renoncer définitivement à assister à cette pièce de théâtre mal inspiré, fade, insipide que d'aucuns avaient, par inadvertance, vite fait de qualifier de procès du siècle ». « Ce n'est donc pas le procès du siècle qui se déroule présentement au tribunal départemental de Dakar, mais plutôt le mensonge du siècle », fait-il remarquer. Par ailleurs, Ok Karim « soutient fermement » Wade-fils dans sa décision de ne pas prendre part à ce qu'il appelle comédie politico-judiciaire et exhorte ses avocats à agir de la même manière afin de mettre un terme à « cette mascarade juridique ».

Tété Diatta






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image