leral.net | S'informer en temps réel

Le mouvement Tekki veut une loi pour le respect et la protection des croyances religieuses

L'affaire Charlie Hebdo et ses nombreuses conséquences dans le monde poussent à réfléchir. Le mouvement Tekki a adressé, dans ce sens une demande à son leader, le député Mamadou Lamine Diallo, pour l'adoption d'une loi pour le respect et la protection des croyances religieuses et une garantie de la paix sociale.


Rédigé par leral.net le Jeudi 22 Janvier 2015 à 12:06 | | 5 commentaire(s)|

Le mouvement Tekki veut une loi pour le respect et la protection des croyances religieuses
Le mouvement Tekki estime, dans un communiqué parcouru par La Tribune, que le caractère laïc de notre République cité dans la Constitution ne doit pas être invoqué pour refuser cette initiative. "Au demeurant, le délit d'offense au chef de l'Etat n'est pas plus grave que les attaques contre la foi des populations", écrit le bureau politique citoyen. Dans leur quête, le mouvement Tekki pense, selon le journal, que les Sénégalais et les Africains ont prouvé à la France et au monde entier leur attachement à la liberté et à la défense des valeurs démocratiques et républicaines. "C'est dans ce cadre que nous justifions notre participation au deux guerres mondiales. Et c'est dans ce même cadre que nous situons l'intervention française au Mali contre l'invasion de groupes terroristes que le peuple sénégalais a salué en son temps avant d'envoyer des troupes sénégalaises au Mali", soutient le mouvement. Les camarades de Mamadou Lamine Diallo considèrent qu'au Sénégal, la liberté d'expression doit être encadrée par l'esprit de responsabilité, car, dans toutes les cultures, la liberté d'expression a bien des limites. "En France, la liberté d'expression est bordée par des lois contre l'anti-sémitisme et le racisme", renseignent-ils encore.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image