leral.net | S'informer en temps réel

Le parc à mazout divise la communauté leboue

Le torchon brûle entre les partisans du Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, et ceux du Grand Serigne, Pape Ibrahima Diagne Bassirou. La pomme de discorde se trouve être le lancement d’un projet initié par le premier cité que l’autre camp dénonce arguant que les terres qui doivent abriter le projet appartiennent à toute la collectivité leboue.


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Avril 2015 à 13:56 | | 6 commentaire(s)|

Le parc à mazout divise la communauté leboue
Le Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, a annoncé la semaine dernière le lancement d’un projet immobilier sur le parc à mazout. A peine les gens applaudissent-ils des deux mains pour saluer l’envergure de ce projet que des grincements de dents se font entendre du camp de Pape Ibrahima Diagne Bassirou, l'autre Grand Serigne. Aussi, après la réunion du Conseil supérieur des grands dignitaires, lit –on dans les colonnes de la Tribune, les membres dudit conseil ont pondu un communiqué dans lequel ils dénoncent le projet initié par le Grand serigne Abdoulaye Makhtar Diop. « La communauté leboue a été abasourdie d’apprendre le lancement de ce projet sur un site qui a toujours été une propriété collective de notre communauté », renseigne le porte-parole, Makhtar Gueye. Avant d’ajouter que le site est un titre foncier de l’Etat immatriculé Tf3888-3930 et Tf6794/DG avec un bail libellé au nom impersonnel de « La collectivité Leboue ». Ces terres étaient réservées pour les besoins des grandes prières collectives musulmanes, toujours selon le communiqué.
Ainsi, le camp d’Ibrahima Diagne Bassirou dénonce énergiquement la démarche solitaire des initiateurs dudit projet. Il n'a été donné « mandat à qui que ce soit, prétendant opérer sous son label, pour s’arroger le droit d’aliéner une propriété collective, selon des modalités connues des seuls initiateurs de cette singulière démarche », précise le communiqué.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image