leral.net | S'informer en temps réel

Le pardon pour Wade - Par Bara Ndiaye (APR)


Rédigé par leral.net le Mercredi 25 Février 2015 à 09:53 | | 5 commentaire(s)|

Le pardon pour Wade - Par Bara Ndiaye (APR)
Ses diatribes ont été acerbes. Ses dérapages verbaux irrévérencieux. Dans le combat qu’il mène pour la libération de son fils, l’injure et la menace se disputent une place de choix. Malgré tous ces écarts, nous avons été nombreux à prôner l’indulgence, convaincus que nous étions que le désarroi d’un père luttant pour l’élargissement de son garçon emprisonné pouvait conduire à toutes les folies. C’est ce que Bourdieu appelait les « folies tutélaires ».

Les dernières déclarations de Abdoulaye WADE, puisque c’est de lui qu’il s’agit, qualifiant le Président Macky SALL d’esclave, descendant d’une famille cannibale sont tout simplement renversantes. De tels propos d’un ancien Président de la République sur un Chef de l’Etat en excercice ne manqueront pas de susciter l’exaspération et la désapprobation. Seulement, faut-il s’engouffrer dans cette vague de condamnations et absoudre une réalité patente : le délabrement mental d’Abdoulaye WADE consubstantiel à l’age et à la fatigue physique.

C’est la raison pour laquelle, plutôt que d’en rire, j’en éprouve une grande peine ! Même méconnaissable, Abdoulaye inspire respect et fascination. Respect pour ce qu’il été et ce qu’il a fait et fascination pour cette figure emblématique qu’il aura incarnée. Aujourd’hui, l’homme est seul. Il est victime de l’abandon des siens. Il est usé et abusé, manipulé et instrumentalisé voire infantilisé. Bref, il est tenu en otage par des gangsters qui en font leur arme de guerre parce qu’incapables eux-mêmes de trouver les moyens et les arguments du combat.

Quand je les vois entourer le « Vieux » face à la presse, j’en ressens de la peine. Non pas pour ce qu’il dit, mais pour ce qu’on lui fait dire. Ils se cachent (les poltrons) derrière WADE sachant que le Président Macky SALL lui ne «forcera pas le barrage » pour les atteindre.

On n’en est plus à raisonner Abdoulaye WADE parce qu’il me semble trop tard pour le faire, il faut plutôt trouver le moyen de le libérer de ces faux téméraires, adeptes de la rhétorique guerrière alors qu’on les reconnait plus pour leur excès de précaution à vouloir échapper à dame justice. Peu importe, ils perdront la face !

Cette puante sortie de l’ancien Président dont ils sont les commanditaires est d’autant plus malheureuse qu’elle intervient alors que le Président Macky SALL, loin du confort douillet du palais de l’avenue Roume, est entrain de soulager les populations du sud du pays. Cette énième agression dont le caractère infecte égale l’arrogance et la rancune qui en sont la toile de fond est indigne en République.

Heureusement que quand il s’agit de Abdoulaye WADE, Macky SALL agit en véritable gentleman c'est-à-dire : comprendre, pardonner, tourner la page et poursuivre son chemin. Ce qui fait de lui un homme d’une sublimité exceptionnelle.


Bara NDIAYE
Convergence des Jeunesses Républicaines










Hebergeur d'image



Hebergeur d'image