leral.net | S'informer en temps réel

Le personnel du Port a doublé en moins de 4 ans : Cheikh Kanté recrute la fille de Niasse, celle de Sidiki Kaba, des conseillers sans bureau, des promotions inexplicables


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Août 2016 à 18:47 | | 8 commentaire(s)|

Le personnel du Port a doublé en moins de 4 ans : Cheikh Kanté recrute la fille de Niasse, celle de Sidiki Kaba, des conseillers sans bureau, des promotions inexplicables
Nous revenons sur la gestion du Port autonome de Dakar, une structure qui a à sa tête un «intouchable». Comme nous l’écrivions, dès qu’on s’intéresse de peu à la gestion du «bi docteur» Cheikh Kanté, c’est toute une meute qui se lève pour prendre sa défense. Ceci explique-t-il cela ? En tout état de cause, les recrutements au Port autonome de Dakar inquiètent plus d’un. Surtout les anciens de la boîte.

Selon nos informations, quand Bara Sady quittait la Direction générale du Port Autonome de Dakar, le personnel était estimé à 1017 employés. Même s’il a procédé à des recrutements politiciens avec des amis, des parents, des «recommandés», dans chaque département, assure-t-on dans les couloirs de la boîte, Bara Sady a tenu à mettre des gens compétents. Il fallait avoir le profil de l’emploi pour être recruté. Surtout quand il s’agit de certains postes.

Mais avec Cheikh Kanté «bi-docteur», on a crevé le plafond. Les recrutements ont atteint presque le double. «Nous sommes environ 2000 aujourd’hui contre 1017 quand Bara Sady partait», se désole cet agent contacté. Un autre renchérit : «Il recrute à tour de bras. Personne ne sait sur quelle base». En guise d’exemple, on cite le cas de la fille du président de l’Assemblée nationale Moustapha Niasse qui a été élevée au rang de cadre dès son recrutement. Il y a aussi celle du ministre de la Justice Me Sidiki Kaba, elle aussi recrutée comme cadre. Les griots ne sont pas en reste. «Son griot», Lam n’a rien à envier à ceux qui en ont bavé des années durant dans les salles de classe en terme de salaire. Son seul mérite : vanter ses louanges. Un autre griot qui n’a rien à envier à personne en terme de traitement salarial, c’est Khadim Samb. Il a été bombardé chargé de mission. Seul bagage et seule mission : chanter les louanges de Cheikh Kanté. On ne sait d’ailleurs pas s’il perçoit aussi un cachet à la Rts où il anime une émission de lutte pour faire les éloges des gouvernants.

Ce n’est pas tout. Les promotions se font de manière inexplicable. Ousmane Thiane Sarr, un syndicaliste, qui n’a même pas le niveau d’un agent de maîtrise a été bombardé chef de division.

C’est aussi le cas de Daouda Sène qui est maintenant chef de service au niveau du recouvrement.



DES CONSEILLERS TECHNIQUES SANS BUREAU



Conséquence : beaucoup d’agents n’ont pas de bureau. Certains n’ont même pas de chaise où s’asseoir. Ils se rendent au port, font un tour au service où ils sont affectés avant de disparaître. Et à la fin du mois, ils perçoivent leur salaire comme s’ils avaient travaillé.

Mais la conséquence la plus grave, c’est que trois (3) conseillers techniques sont sans bureau. Peut-être que c’est par téléphone qu’ils donnent des avis sur des dossiers qu’on leur impute ? Yalla rek a xam comme dirait l'autre



Cheikh Oumar NDAW (jotay.net)

Partager cet article:






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image