leral.net | S'informer en temps réel

Le peuple, témoin de la fibre paternelle au suicide verbal de Wade


Rédigé par leral.net le Mardi 3 Mars 2015 à 08:16 | | 14 commentaire(s)|

Le peuple, témoin de la fibre paternelle au suicide verbal de Wade
De la mouvance présidentielle à l’opposition en passant par la société civile bref, tout le peuple sénégalais a condamné avec fermeté les propos tenus par Wade, indignes d’un ancien « Chef d’Etat ». Voila le nouveau but que le peuple sénégalais a marqué dans son entièreté après celui du 23 juin.

Les peuples valent ce que valent leurs actes et leurs actes traduisent leur but. En effet, le peuple sénégalais vaut plus que les propos inélégants de Wade qui sont aux antipodes des valeurs démocratiques. Ce qui n’est pas sans conséquence s’il s’avère nettement que Wade demeure aujourd’hui seul contre tous, car aucun individu ne peut franchir les bornes que lui assigne l’esprit de son peuple. Certes, il peut se distinguer par rapport à d’autres individus, mais non pas par rapport à celui de son peuple ; sont intelligents ceux qui ont pris conscience de cela et savent se guider d’après lui. C’est eux que Hegel appelle les grands hommes.

Wade ne se préoccupe plus des réalités sociologiques qui constituent le soubassement de la stabilité de la vie civique nationale, il n’est animé que par la volonté de libérer son fils en utilisant tous les moyens possibles. Toutefois, la paix et la quiétude sociale valent plus que la liberté d’un individu. Quelle que soit son appartenance politique, ethnique et religieuse.

De ce fait, nous devons œuvrer à préserver cette stabilité sociale, car la société est la mère protectrice et le père dispensateur des mérites et des honneurs. Rien que pour cela, Wade doit jouer sa partition. Mieux, cette société lui a tout donné pendant douze ans qu’il est au pouvoir et celle-ci continue à lui assurer un repos paisible et tranquille pour le reste de ses jours si bien sur, il le désire.

Par ailleurs, le fait de s’opposer est une valeur constante et noble en démocratie mais, on ne doit pas s’opposer dans l’unique but de revenir au pouvoir ou bien de libérer un fils qui voit son dossier défiler sous les yeux de dame justice et dont la sentence va tomber le 23 mars 2015.

Comment peut-on lutter pendant 26 ans dans l’opposition pour le triomphe de la démocratie et après 12 ans de pouvoir revenir taxer foncièrement les parents de son successeur d’être des descendants d’esclave et mangeurs de la chair humaine ?

Comment un ancien « Chef d’Etat » quelles que soient les raisons qui le motivent peut-il tenir des propos aussi maladroits, sarcastiques, acerbes, mesquins, incendiaires à l’endroit de l’actuel Président de la République qui est l’incarnation de la première institution de ce pays que nous aimons tant, le Sénégal ?

Monsieur le Président de la République, tous les hommes pétris de valeurs dans ce pays saluent votre politesse et votre esprit de dépassement pour avoir répondu par le mépris à Wade. Force est de constater que les nombreuses réalisations que vous vous tachez de faire dans les différents secteurs de la vie socio-économique font de vous un homme de son passé, de son présent et naturellement de son futur.

Quand le mensonge prend l’ascenseur, la vérité prend l’escalier, elle met du temps mais elle finira toujours par arriver.

L’heure de la vérité arrivera en 2017 quand la majorité de nos compatriotes renouvelleront leur confiance au Président Macky Sall suite à l’exemplarité de son comportement et le travail remarquable qu’il aurait abattu au seul bénéfice des sénégalais.

Amadou NIANG
Jeune Responsable politique Alliance pour la République (APR) à Ngaye Meckhé
amadouniang829@gmail.com







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image