leral.net | S'informer en temps réel

Le pillage continue: Faire table rase du passé n'est pas pour demain.

Les sénégalais vont continuer à s'enfuir vers la France et les Etats-Unis, en quête d'une autre nationalité pour s'éloigner de la misère que leur impose leurs hommes politiques corrompus.
90% des sénégalais vivants à l'étranger disposent d'une double nationalité, ceux qui sont dans le pays rêvent majoritairement de partir. Triste. On préfère fuir ou aller envahir sans scrupule les autres plutôt que de mettre de l'ordre chez nous.


Rédigé par leral.net le Mardi 6 Mars 2012 à 17:31 | | 0 commentaire(s)|

En 2000 : tous contre Abdou Diouf pour mettre Abdoulaye Wade à la tête du pays, sans aucune garantie. Aujourd’hui, tous contre Wade pour le remplacer par Macky Sall.
On retrouve les mêmes faiseurs de rois qui sont à la solde des Sarkozy, Bolloré et compagnie. Ils ont bien joué leur partition, le peuple n'y a vu que du feu.

L’Elysée savait depuis longtemps qui serait le gestionnaire de son Sénégal. Tout ce cinéma fait autour de la campagne présidentielle n'est que diversion, le Sénégal reste et restera une province de France tant que la France le souhaitera. Elle nous a fait croire à une indépendance qui n'a jamais existé : elle nomme ses gérants un à un et les reprend après leur mission. Senghor a fini ses jours dans le Calvados, Diouf est à la francophonie, Wade va partir, finir tranquillement sa vie du côté de Besançon.

Cette belle France est bien maligne qui a ses gardiens de troupeaux d'une manière permanente au pays, ces derniers ont leurs privilèges, ils ont leurs biens protégés, on leur donne des missions et ils vivent comme des pachas sur le dos du peuple sénégalais, sans scrupule.

On retrouve ces gardiens de troupeaux partout au sein de la société civile et surtout dans les partis politiques qu'ils gèrent comme des sociétés familiales, ils décident de tout ces faquins de politiciens. Pour mieux camoufler leurs actions ils se réclament de la gauche on y retrouve des communistes, des socialistes et même de l'extrême gauche dans cette bande de valets d'impérialistes français.

Regardez les gars du M23 qui veulent porter un libéral au pouvoir, si vous enlevez ceux qui se réclament de la gauche, ce collectif disparait.
Cette bande a diverti le peuple sénégalais depuis deux ans avec les assises, assises, assises ... que du vent ! Ils ont montré leur limite depuis la dispersion de Benno et nous voilà avec un libéral qui nous promet de porter le programme des assises.

Mon cher Macky, déjà, les conclusions des assises nationales ne sont pas un programme, ensuite, les conseils dictés par ces conclusions pour servir de programme sont loin du programme que tu nous a présenté lors de ta campagne. Arrêtez de prendre les sénégalais pour ce que vous êtes : des moutons, effet miroir oblige.
Faire des conclusions des assises nationales un programme relève d'une volonté politique qu'un libéral ne peut assumer. Et comment faire table rase du passé quand on appartient au passé ?

Monsieur Sall, tu as bien joué, prend le pouvoir et fais ta gestion. Je te conseille de gouverner avec les tiens, ceux qui ont fait la route avec toi depuis plus de trois ans. Rien ne t'oblige à prendre cette bande d'opportunistes qui te suit depuis les résultats du premier tour. C'est une bande d'oies qui ne cherche qu'à gaver!

Sans eux, tu réussiras peut-être quelque chose, je n'y crois pas mais j'observe et j'attends, je ne suis pas libéral et je ne soutiendrai jamais un libéral. Mais pour l’intérêt de mon pays, je te souhaite de réussir, je serai agréablement surpris mais je le reconnaitrai.

Entre deux libéraux je crée une troisième voie mais je ne me rallie pas comme le M23. Je suis déçu de voir les jeunes de Y'en a marre dire eux aussi : « tous contre Wade ». Décidément un chien ne fait pas un chat. Les gars, là, vous venez d’hypothéquer votre vie. Je croyais que vous aviez dans vos poches un programme ou bien que vous attendiez qu’on vous en propose un ! A ce jour, je constate que vous signez comme des toccards un chèque en blanc. Mes gars, je suis de Kaolack comme vous, le vieux s’apprête à rentrer au bercail, mais avec votre manière de faire, je vous signale d’emblée que le Saloum sera très étroit pour nous.

L’acceptation de participer aux élections avec Wade a faussé la donne dès le premier tour. Le deuxième n'est qu'une farce.
Et si Wade l'emportait ? Là, vous feriez ce que vous ne vouliez pas faire au premier tour : vous battre pour éviter la violence ou capituler. Vous avez laissé Wade se présenter au premier tour, vous risquez d'utiliser la violence pour le déloger s'il arrivait à passer devant Macky au deuxième tour. L'incohérence est partout.

Lequel des treize plus un, pouvait prétendre gagner dès le premier tour ? Aucun. Neuf y ont perdu 65 millions net, sans broncher, comme des fils de fortunés. Plus grave encore, une grande partie de ces candidats ne montrent pas de signes extérieurs de richesse leur permettant de gaspiller autant d’argent.

Pourquoi partir séparément pour se retrouver tous derrière un seul homme dès lors que l’on pouvait aller tous ensemble et gagner dès le premier tour pour l’intérêt de la nation ?
Les politiques se sont bien fichus de nous, ils nous imposent de choisir entre la peste et le choléra. Que faire ? L’avenir nous dira le


Bamba Gueye Lindor







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image