leral.net | S'informer en temps réel

Le port de Kaolack reprend vie à l'occasion du Mawlid

Le port de Kaolack (centre), presque à l'abandon depuis plusieurs années, semblait reprendre vie vendredi à l'arrivée d'une procession de pirogues en provenance des îles du Saloum (centre-ouest), avec des centaines de pèlerins venus célébrer le Mawlid à Médina Baye.


Rédigé par leral.net le Vendredi 2 Janvier 2015 à 23:21 | | 0 commentaire(s)|

Le port de Kaolack reprend vie à l'occasion du Mawlid
Ce débarquement massif --- à l'occasion du Mawlid, ou Maouloud, l'anniversaire de la naissance du prophète Mouhamed --- rappellerait peut-être, à ceux qui l'ont vécue, la belle époque du comptoir commercial de Kaolack.

Au calme habituel du port de Kaolack a succédé vendredi une forte ambiance, qui fait penser aux beaux jours de cet ancien espace commercial. Par milliers, les disciples de Cheikh Ibrahima Niass dit Baye Niasse (1900-1975) ont débarqué sur le port. Ils viennent d'une vingtaine d'îles du Saloum.

L'accueil de ces pèlerins fait partie depuis quelques années des temps forts du programme du Mawlid, à Médina Baye, dans la commune de Kaolack. Les journalistes, comme de nombreux Kaolackois riverains du port, se sont mis en devoir d'assister à l'arrivée des pèlerins venus des îles du Saloum.

Chants religieux et cris de joie ont rythmé l'arrivée à Kaolack de ces pèlerins arrivés à bord d'une vingtaine de pirogues. Il y avait quelque 200 personnes à bord de chacune des embarcations, desquelles s'élevaient des étoffes blanches à l'effigie de Baye Niasse.

Des jeunes, des gamins et des vieux sont venus des îles du Saloum. Des femmes aussi, certaines d'entre elles portant des enfants sur le dos ou des sacs, des matelas et des vivres. Ils ont pris la direction de Médina Baye, après le débarquement.

"Les pirogues qui viennent de l'île de Sangomar ont embarqué depuis 2h. Les autres ont pris le départ à 4h", raconte Ibrahima Sarr, l'un des responsables du convoi, vêtu d'un grand boubou blanc.

Cet habitant de l'île de Baou organise le voyage de ses voisins vers Médina Baye, "depuis 10 ans". "Les pirogues débarquent dans chacune des 19 îles du Saloum pour prendre des pèlerins. Chaque pirogue convoie entre 150 et 200 personnes", explique M. Sarr.

"Il faisait très frais pendant le voyage", raconte la jeune Sadio Mossane Diouf, une habituée du Mawlid de Médina Baye, venue de Foundiougne, tremblotant de froid, malgré sa veste.

Contents d'être arrivés à destination sans couac, certains pèlerins laissent entendre que la célébration vaut les risques courus en mer. Venu de Baou, Daouda Sathie, un pèlerin âgé d'une trentaine d'années, justifie le choix porté sur la pirogue pour se rendre à Kaolack : "J'effectue ce voyage depuis que j'étais tout petit. Je préfère prendre la pirogue, qui est moins fatigante que le bus."

Le voyage en pirogue, des îles du Saloum à Kaolack, n'est pas gratuit. "Tous les passagers se cotisent, y compris les élèves dont la contribution est moins importante que celle des autres", explique Assane Sathie, un piroguier venu de l'île de Rofangué.

Le port de Kaolack, quasiment à l'abandon, semblait reprendre vie à l'arrivée des pèlerins des îles du Saloum.
APS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image