leral.net | S'informer en temps réel

Le portrait-robot de la « mule » présumée de Karim Wade


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Juin 2017 à 20:07 | | 0 commentaire(s)|

On en sait désormais un peu plus sur l’interpellation dimanche dernier, à l’aéroport de Dakar, de l’individu présenté comme proche de Karim Wade.

Il aurait déjà séjourné au mois de mai dernier à Dakar pour une durée de 2 semaines. Il avait tapé dans l’œil des services de renseignements sénégalais. Ses moindres mouvements étaient épiés, d'après le journal L'Observateur qui revient ce mercredi, sur cette affaire révélée hier, mardi 27 juin, par Le Quotidien.

L'homme en question a été identifié sous le nom de Rilke Ngongong. Originaire du Cameroun, il bénéficie de la nationalité qatarienne. Àgé de 29 ans, il s’est présenté comme un ingénieur financier employé par la prestigieuse structure « Qatar Investment Autority » (Qia).

Il a débarqué à Dakar cette fois-ci avec 5 valises (2 grandes et 3 petites), dont l’une est frappée du sceau du Qatar. En sus, les douaniers de l’aéroport Léopold Sédar Senghor se rendront compte qu’il tenait aussi un sac à main renfermant divers documents bancaires, des cachets… et des devises, le tout pour un montant avoisinant les 5 millions de Fcfa.

Cuisiné par les limiers, il soutient être en voyage d’affaires dans la capitale sénégalaise pour le compte de la Qia. Mieux, il révèle avoir un contact dans le pays, mais qu’il ignore son identité.

C’est pour cela, révèlent des sources cités par L'Observateur « que Rilke a cherché à joindre Karim Wade via Whatsapp sans y parvenir ». Ne démordant pas, il tente et réussit cette fois à joindre un certain Franck qui l'informe que son contact à Dakar, se nomme Abdou K. Ndiaye.

Les policiers trouveront un clé Usb dans les affaires de l'ingénieur financier. Il refusera catégoriquement de la remettre aux limiers, car renfermant des « documents confidentiels ».

D’abord retenu à la salle de transit de l’aéroport, Rilke Ndongong a été mis à la disposition de la Division des investigations criminelles (Dic) qui l’a placé en garde-à-vue.

Karim Wade a démenti cette information. Dans une communiqué parvenu à Seneweb, ses avocats ont annoncé une plainte contre son auteur, Madiambal Diagne, et contre le directeur de publication du journal Le Quotidien, qui a donné l'information.

 Louis Chaupin (Seneweb) 









Hebergeur d'image