leral.net | S'informer en temps réel

Le président Abdoulaye Wade à la conférence inaugurale à l’amphithéâtre Emile Boutmy: « Si nous voulons avoir une monnaie continentale, il faut que les pays les plus riches soient prêts à aider les plus pauvres »

Arrivé, depuis 18h ce mercredi à l’amphithéâtre Emile Boutmy pour animer une conférence inaugurale organisée par l’Association des étudiants sciences Po Afrique (ASP) sur le thème ‘’Les grands défis économiques pour l’Afrique’’, le président Abdoulaye Wade, très en forme, affirme que l’argent on doit le chercher, pas pour soi, mais parce que c’est un instrument incontournable.


Rédigé par leral.net le Mercredi 19 Octobre 2016 à 19:28 | | 12 commentaire(s)|

Le président Abdoulaye Wade à l’amphithéâtre Emile Boutmy pour animer une conférence de l'ASP
Le président Abdoulaye Wade à l’amphithéâtre Emile Boutmy pour animer une conférence de l'ASP
Le président Abdoulaye Wade est accueilli en guest star à l’amphithéâtre Emile Boutmy par de nombreux étudiants de la diaspora africaine venus écouter son discours inaugural. Avant l’entrée en matière, le conférencier, a tenu à faire une mise au point.

« Je ne suis pas là pour vous faire un cours académique, vos professeurs sont là pour ça », précise dans un propos liminaire le président Abdoulaye Wade qui ajoute par la suite que le Sénégal est le seul pays à avoir présenté un cahier de doléances en 1789.


Le président Abdoulaye Wade à la conférence inaugurale à l’amphithéâtre Emile Boutmy: « Si nous voulons avoir une monnaie continentale, il faut que les pays les plus riches soient prêts à aider les plus pauvres »
Convaincu que l’éducation est un facteur de développement économique tout comme l’espace territorial reste un facteur de croissance, le président Wade soutient que l’histoire de l’Afrique a toujours été marquée par des actes visant son unité.

« Rien ne peut justifier la colonisation. Rien ne peut justifier la domination d’un peuple par un autre », martèle le professeur Abdoulaye Wade ajoute que « Si nous voulons avoir une monnaie continentale, il faut que les pays les plus riches soient prêts à aider les plus pauvres ».

Rappelons que déjà en 1959 à la veille des indépendances, Abdoulaye Wade alors jeune doctorant en droit et sciences économiques soutenait sa thèse à Grenoble sur un sujet d’actualité : l’économie de la zone ‘’franc’’ en Afrique de l’Ouest.

Quarante et un an plus tard, le même homme est élu Président de la République du Sénégal. Après douze ans à la tête de l’Etat, homme de lettres autant que de science, M. Wade est l’un des observateurs les plus fins lorsqu’il s’agit de parler de continent africain.

Aujourd’hui, c’est en tant que professeur doublé d’un homme d’Etat que le président Abdoulaye Wade, s’exprime sur ce thème combien haut actuel.

L’échange a débuté par une série de questions-réponses entre un journaliste et le président le conférencier Wade, puis à l’assistance de poser des questions en seconde partie de soirée.

Landing DIEDHIOU, Leral.net






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image