leral.net | S'informer en temps réel

Le président Jammeh fait arrêter Yusupha Lowe, 14 ans, le fils d'un ancien membre de sa garde prétorienne, présumé putschiste...


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Mai 2015 à 11:56 | | 1 commentaire(s)|

Yusupha Lowe
Yusupha Lowe
Le 30 décembre dernier, le Président Yaya Jammeh, alors hors du pays, avait échappé un coup d'Etat. Les auteurs de cette tentative de coup d'Etat avaient été violemment réprimés et la plupart tués. Une chasse aux sorcières avait alors été déclenchée contre tous ceux qui, de près ou loin, avaient été mêlés à ce putsch manqué. Même leurs familles et proches n'auraient pas été épargnés. Nombreux auraient été ceux qui, simplement parce qu'ils entretenaient un lien avec les présumés putschistes, avaient été mis en prison. A fortiori lorsque les mis en cause étaient en fuite. C'est une tactique connue du dictateur gambien de prendre en otages des personnes innocentes pour obliger les fugitifs à se rendre.
Aussi bien, après le putsch manqué de décembre dernier, le dictateur gambien a fait arrêter un jeune enfant de 14 ans, Yusupha Lowe, pour la bonne et simple raison que son père, Bai Lowe, exilé aux Etats-Unis, aurait participer audit putsch. L'adolescent serait détenu quelque part et serait même l'objet de tortures. Il y a quelques jours, leral.net remettait au goût du jour les effroyables révélations de Bai Lowe, un ancien membre de la garde prétorienne de Jammeh, sur les meurtres des journalistes Deyda Haidara et Chief Mane, entre autres atrocités. Bai Lowe révélait avoir conduit l'une des voitures banalisées, un taxi, qui avait servi à transporter les meurtriers de Deyda Haidara. Pris de remords après tant de crimes qui ne devaient leur justification qu'à la paranoïa et à l'excès de pouvoir de notre Caligula des tropiques, il avait commencé à rechigner face à de telles missions. Ce qui lui avait valu son incarcération au tristement célèbre Miles 2, avant d'être libéré et réintégré de force dans la Patriot Team, la garde républicaine de Jammeh. Il a pu s'exfiltrer de la Gambie et rejoindre les Etats_Unis. Dans l'entretien qu'il avait fait avec Fatu Show et où il faisait ces révélations effroyables (http://www.leral.net/Les-effroyables-revelations-d-un-ex-proche-de-Jammeh-sur-les-crimes-du-dictateur-gambien_a142311.html), il se disait prêt à mourir pour libérer son peuple de la dictature. Ce qui ne subodore pas pour autant sa participation au putsch manqué de décembre dernier. Y aurait-il participé, à quelque titre que ce soit, que cela ne justifierait en rien l'arrestation de son fils innocent de 14 ans seulement.






Hebergeur d'image