leral.net | S'informer en temps réel

Le président Macky 2012 est-il donc sur le chemin de l’honneur ?

Le président Macky 2012, est-il donc sur le chemin de l’honneur, en s’inscrivant dans les annales de l’histoire ? En tout cas, Il met avec fracas les pieds dans l’étrier en changeant de trajectoire, prenant le contre pied de son prédécesseur lequel est resté un cas d’école dans tout l’échiquier politique.


Rédigé par leral.net le Jeudi 30 Août 2012 à 09:35 | | 5 commentaire(s)|

Le président  Macky 2012 est-il donc sur le chemin de l’honneur ?
Le président Macky 2012, est-il donc sur le chemin de l’honneur, en s’inscrivant dans les annales de l’histoire ? En tout cas, Il met avec fracas les pieds dans l’étrier en changeant de trajectoire, prenant le contre pied de son prédécesseur lequel est resté un cas d’école dans tout l’échiquier politique.
A tout imam, le vrai et non le perroquet de service, tout honneur ! S’il y a des hommes politiques, nombrilistes, suffisants, sourds et muets, qui
n’entendent rien, Macky Sall, le président de la république semble infirmer la règle, en supprimant purement et simplement le sénat, l’estampille budgétivore, inutile et décriée, compte tenu de l’urgence des inondations massives à répétitions. Seuls les imbéciles ne changent jamais ! En réalité, l’image d’Epinal que l’on se faisait de l’homme est apparemment erronée, et pour cause, du moins jusqu’à preuve du
contraire. Les supputations qui allaient bon train, charriant comme des fleuves déchaînés en crue, ne correspondent nullement à l’acte historique qu’il vient de poser de la façon la plus honorable. Jusqu’à preuve du contraire, l’homme n’est donc pas prisonnier de son propre camp ni d’aucun autre, contradictoirement à ce qu’il paraissait être. Il semble se démarquer sûrement et totalement des pratiques peu orthodoxes de son prédécesseur, largement suffisant à lui-même, jadis autoritaire et autocratique d’un magistère couronné de dérives incommensurables. La page du wadisme débridé est tournée, sauf un retournement de situation peu probable.
A contrario, lui, il prête l’oreille et écoute attentivement les Sénégalais et change son fusil d’épaule tant qu’il est nécessaire. Jusqu’ici, nous avons été discourtois par nos discours le chargeant à la pelle, sans discontinuité, car dans notre for intérieur ; nous pensions que l’homme qu’on a élu en mars 2012, cloné à tort à l’image de son ex mentor, n’était rien d’autre que la copie certifiée conforme à l’original. La grogne
populaire contre le sénat mis au pinacle a-t- elle donc payé ? Mais peu importe, ne nous attardons pas là-dessus, le message n’est pas tombé sur un sourd. Nous en prenons acte. En lieu et place du moral en berne, la confiance clignote dans les
consciences. C’est l’essentiel. Début de bonne gouvernance : vraie ou fausse rupture ? Si gouverner, c’est prévoir, pour mieux agir, a-t-on coutume de dire, pour autant, pourrions-nous lui donner un quelconque quitus ? La réponse ne souffre d’aucune ambiguïté, c’est non. Mais nous lui accordons tout de même des circonstances atténuantes pour les preuves matérielles palpables sur le terrain. Le président d’une
république normale n’est pas un monarque de droit divin, ni le commandeur des Croyants, doit être nécessairement sous pression pour répondre activement à l’attente de ceux qui l’ont élu.Devant la gravité de telles submersions, le président de la république verse
beaucoup d’eau dans son bissap corsé et revient à de meilleurs sentiments. Le maintien du sénat lui coûterait beaucoup plus cher demain qu’il ne lui rapporte politiquement.
Alors, entre servir sa clientèle exclusivement abonnée par les sinécures gracieusement offertes par la république et les problèmes sociaux prioritairement urgents, il préfère se mettre à la jointure des populations éternellement victimes des déluges insoutenables. Si demain qu’il serait tenté par le diable, remettra le couvercle, la rue reprendra aussitôt du service pour lui rappeler sa parole donnée. D’ci là, sans angélisme d’aucune sorte, nous excluons une telle hypothèse qu’il puisse revenir à sa parole et opter pour ce postulat à hauts risques, à moins qu’il se
suicide, en sciant la branche sur laquelle il est assis. En politique tout est possible, même si éventuellement, il y aurait rebelote, le wax waxeet – suivez notre doigt– les promesses n’engagent que ceux qui y croient, – le même renoncement créera indiscutablement les conditions obligatoires de sa chute libre, pire que celle du baobab qui tombe à terre, pour le ressortir définitivement des méandres de l’histoire comme un éternel homme des reniements. Non. Nous ne sommes ni dans le pessimisme effroyable, ni dans l’euphorie béate.

Le combat continue !

Ahmadou Diop



1.Posté par don laye le 30/08/2012 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous savez que supprimer le senat rapporte 8 milliards d'economie. Pour certain c'est epsilon, mais pour la majorite des senegalais qui baigne dans la pauvrete c'est beaucoup. Traduisons les en logements sociaux de 5 millions l'unite, on aura 1600 logements par an. Il faut etre serieux dans ce pays et penser aux autres dans l'acte et Mr Macky Sall l'a compris en ecoutant son peuple.
Pour le PDS et surtout Me Sall,vous avez ete sanctionne par le peuple et le senat et les inondations en font parti. Macky vous a mis en defiance devant le peuple. Si vous ne votez pas le projet contre le senat vous allez signer votre mort politique car le peuple ne vous le pardonnera pas.Pensez a l'argent du peuple pour les inondations que vous avez gere et qui pendant 10 ans alimente la non transparence. Lorsque je regarde la face de me Sall dans les debats, on a l'impression qu'il sort directement de l'ecole des frustres comme major de promotion. Lorsqu'on croit en DIEU, on souhaite dubien meme a son soi disant ennemi.

2.Posté par faut pas rêver le 30/08/2012 10:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SUPPRIMER LE SÉNAT NE SUFFIT PAS. IL FAUT : ANNULER L'ACHAT DES 250 VÉHICULES. DIMI. SAL. D MINIS. DÉPUT. PR. REMERCIER TS LÉ MINIS. CONS. ARRÊTER LE NÉPOTISME DANS LES NOMINATIONS. LANCER D APP. À CANDIDATURE POUR LES POSTES DE DG, P C A.

3.Posté par faut pas rêver le 30/08/2012 11:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Macky doit aussi : canaliser et organiser l'énergie de la jeunesse ds la lutte contre les inondations sans oublier de motiver matériellement et financièrement les volontaires, renoncer à 1 an de salaire et à la moitié de ses fonds politiques

4.Posté par sarr le 30/08/2012 12:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous savez,on peut faire toutes les propositions possibles.Le problème ici au sénégal,est que nous sommes trop préssés.Le président Macky,il n'a même pas eu le temps de s'installer au pouvoir et tout le monde veut qu'il règle touts les problèmes des sénégalais.Il n'a fait que cinq mois au pouvoir,il faut admettre qu'il faut une certaine tolérance.Ceux qui ont perdu le pouvoir il n'y pas longtemps font tout pour que Macky ne réussisse pas.Et,ils emballent les sénégalais dans leurs coups tordus.

5.Posté par aw le 30/08/2012 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis d'accord avec le président le sénat n'est pas sa raison d’être à l'heure ou nous sommes ,avec des difficultés de plus en plus confrontés par les sénégalais ,méme si c'est un milliard qu'on économise et le procure à des fins efficience nous sommes d'ccord avec lui.

On vit dans un pays avec des difficultes la seule solution est de faire des économies d'échelle et mettre l'argent la il faut

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image