leral.net | S'informer en temps réel

Le président de Zam Zam "va porter plainte contre NAS et menace de faire de même contre le ministère des Affaires du Sénégal"

Le Président de la société Zam Zam, Mazen Gazi Derar "va porter plainte contre la Compagnie Saoudienne de transport aérien, National Air Service (NAS)" qui a assuré le volet transport des pèlerins Sénégalais lors du dernier pèlerinage aux lieux saints de l’Islam.


Rédigé par leral.net le Samedi 17 Janvier 2009 à 11:20 | | 0 commentaire(s)|

Le président de Zam Zam "va porter plainte contre NAS et menace de faire de même contre le ministère des Affaires du Sénégal"
Dans une interview exclusive à paraître dans le prochain mensuel Sénégalais bilingue arabe-français ‘’Assahwa’’ (Le réveil), le patron de Zam Zam précise aussi qu’il pourrait porter plainte contre le Ministère des Affaires étrangères et le Commissariat au pèlerinage qui lui doivent 4 millions de rials saoudiens soit 895 millions de FCFA. Pour lui, ‘’les difficultés rencontrées par les pèlerins Sénégalais dans le transport à l’aller comme au retour n’est pas imputable à sa société qui s’occupe uniquement de l’hébergement et du séjour des Hujaj pendant leur présence aux lieux saints de l’Islam’’. Il a affirmé, dans cette interview que ‘’le volet transport a été confié, par les responsables Sénégalais à la société NAS qui n’a rien à avoir avec Zam Zam’’. Le choix de NAS, dit-il, "a été fait par les autorités chargées du transport au Sénégal après le feu vert donné par des techniciens aéronautiques Sénégalais qui avaient fait toutes les vérifications techniques des appareils DC10 proposés par NAS".

Réfutant les accusations selon lesquelles sa société a traité avec mépris les pèlerins Sénégalais, le patron de Zam Zam souligne à ce propos que "l’ancien Ambassadeur et le chargé d’affaires d’Arabie Saoudite ont voyagé dans le même appareil que les Sénégalais".

Zam Zam, selon lui, n’est pas une compagnie de transport et ne dispose pas de techniciens en la matière donc ‘’l’échec constaté dans l’organisation du pèlerinage 2008 incombe totalement à National Air Service qui a porté un énorme préjudice à la réputation de notre société et de l’Arabie Saoudite’’.

Dégageant toute responsabilité dans le choix de NAS, M. Derar, a souligné, à cet égard, qu’il avait, au contraire, orienté le Sénégal vers d’autres transporteurs comme ‘’Al Khalej’’ qui appartient au fils du Roi du Bahreïn. Si le Sénégal avait accepté sa proposition, le coût financier du déplacement pour les lieux saints de l’Islam aurait été moins cher de 1000 dollars par pèlerin. Cette proposition, indique-t-il, "a été rejetée par l’ancien Commissaire au pèlerinage, Moustapha Guèye". Nous avons tenté de joindre ce dernier, mais en vain. Par contre, nos colonnes lui restent grandement ouvertes au cas où il voudrait donner sa part de vérité sur cette situation.

Et poursuivant, le Président de la société Zam Zam, Mazen Gazi Derar dira que "les autorités Sénégalaises insistant pour le choix d’une compagnie saoudienne, il a alors décidé de les orienter vers deux autres compagnies : Saudian Air Lines et SAMA. Mais ces deux dernières compagnies ont décliné l’offre en jugeant les délais courts pour transporter les pèlerins dans de bonnes conditions".

Profitant de l’occasion pour présenter ses excuses au Chef de l’Etat Sénégalais, Me Abdoulaye Wade, il dit le "remercier du fond du cœur pour la confiance placée en lui’’.

M. Derar a aussi indiqué "qu’il s’était assigné comme principal objectif la satisfaction des pèlerins Sénégalais afin d’instaurer une confiance entre sa société et le Commissariat au pèlerinage".

Il a, à cet égard, affirmé avoir versé 11 millions d’Euros à la compagnie NAS contre seulement neuf millions de la même monnaie reçus du Gouvernement Sénégalais qui reste lui devoir 4 millions de rials saoudiens (environ 895 millions de FCFA) sans compter les 150 billets qu’il a personnellement offerts aux responsables Sénégalais.

Mor Badiane

Source: Ferloo.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image