Leral.net | S'informer en temps réel

Le président mauritanien : « la forêt d’Ouagadou s’est transformée en dépôt d’armes passées de Libye »

le 9 Juin 2012 à 18:29 | Lu 692 fois

Des militaires maliens et mauritaniens coordonnent des frappes contre le nouveau fief d’Al-Qaida au Sahel


Le président mauritanien : « la forêt d’Ouagadou s’est transformée en dépôt d’armes passées de Libye »
Des dirigeants militaires de la Mauritanie et du Mali ont commencé à apporter les dernières touches sur le plan d’attaque des fiefs d’Al-Qaida au Maghreb Islamique, aux fins fonds des territoires maliens, plus exactement dans la forêt du Ouagadou, que le président de la Mauritanie a qualifié de bourrée de nouvelles escadrilles d’Al-Qaida suite au retrait des forces de son pays il y a deux mois.

Des militaires mauritaniens sont arrivés, avant-hier, au Ségou, situé à 240 KM au nord du mali, pour prendre part à une réunion à huis-clos avec leurs homologues maliens, dans le but d’établir un plan de lutte contre Al-Qaida, au Sahel Saharien. L’agence française de presse a révélé, rapportant sur un responsable militaire de haut niveau, qu’une délégation militaire mauritanienne est arrivée jeudi à Ségou pour rencontrer des représentants de m’Armée Malienne afin de parvenir à l’établissement d’un plan d’attaque sur l’organisation d’Al-Qaida dans la forêt de Ouagadou.

Les services de renseignement des deux pays, la Mauritanie et le Mali, ont révélé que la forêt d’Ouagadou s’est transformée, depuis quelques mois, en passage d’armes libyennes vers le Sahel. Selon le président Mauritanien, Mohammed Ould Abdelaziz, cela est due au retrait des forces mauritaniennes du Mali, il y a presque deux mois, ce qui a permis le déploiement de groupes terroristes d’Al-Qaida près des frontières de la Mauritaniennes, notamment, dans la forêt d’Ouagadou, à l’ouest du mali. Ils ont saisi cette occasion pour se redéployer dans la forêt d’Ouagadou, ce qui est très inquiétant. Cependant, nous avons pris les mesures nécessaires pour résoudre cette problématique, a-t-il indiqué.

Le président mauritanien a, également, indiqué une semaine avant cette rencontre que la Libye est un pays possédant beaucoup d’armes, qui se sont évaporées et fini entre les mains des terroristes, a-t-il ajouté.



SOURCE:elkhabar.com