leral.net | S'informer en temps réel

Le prix d’une Irresponsabilité Collective - Par Merry Bey


Rédigé par leral.net le Lundi 28 Juillet 2014 à 10:47 | | 1 commentaire(s)|

Le prix d’une Irresponsabilité Collective - Par Merry Bey
Notre Sénégal est devenu un cadre social ou aucune norme, ni règle n’est appliquée ou respectée malgré l’existence d’un espace légal et des autorités compétentes chargées de les faire appliquer. Les accidents à répétions sur nos routes sont la résultante d’un ponce-pilatisme et d’un laxisme très encouragé par l’incivisme et l’irresponsabilité dont font preuve l’Etat et le peuple Sénégalais. Ils ont fini par asseoir un espace « hors –la loi » ou seulement le populisme et les promesses faciles sont la base des valeurs sûres.

Depuis deux décennies, le Sénégal investit plus dans l’irrationnel que le rationnel, alors que le défunt président Senghor nous a signifié que l’un des meilleurs placements collectifs était d’être organisé et méthodique, le Sénégal d’aujourd’hui ne voit guère cela. Nous avons changé de gouvernement, deux fois, mais quelques mois après, la coalition « arc-en –ciel » passez-moi l’expression, n’est pas encore capable d’établir une politique différente de celle des socialistes et libérales. Ils n’ont pas encore appliqué une autre politique pour changer les mauvaises attitudes des populations, même s’ils commencent à prendre des mesures dites « sécuritaires ». Une politique de rupture, voilà ce dont on a besoin. Nous devons comprendre que la compétence, l’expérience et l’abnégation doivent être propre autant aux chapelles politiques qu’au peuple Sénégalais.

Combien de morts faudra-t-il encore pleuré ? Des personnes mortes à cause de tant de détails. Ces tragédies sont le reflet de tous les dysfonctionnements gangrénant la société sénégalaise. On assiste tous, indifférents ou complices à la dégradation du sens civique, au culte de la débrouille et de l’arnaque. On a ri devant les prouesses de certains à contourner les règlements ; on s’est mis béat d’admiration devant le « culot » des personnes qui violent les règles et se mettent au chantage. La corruption, les abus sociaux, les petites combines, tous ceci est devenu monnaie courante. On ne craint plus l’homme à l’uniforme puis qu’il est lui-même corruptible.

L’insécurité dans laquelle l’ancien Régime avait plongé les citoyens avec son manque de rigueur et d’autorité, l’impunité construite sous forme de système, ont fait que les responsables ne se sont jamais entouré de toutes les garanties possible dans leur tâche. Ils ont toujours pris des risques au détriment de la vie des personnes. Le manque d’éthique, le cynisme, le culte de l’informel, l’indifférence des citoyens devant les violations notoires des lois dans la circulation, notre indiscipline notoire, notre laxisme, notre complicité dans le mauvais déroulement des services et institutions nous valent aujourd’hui tous ces morts sur la conscience. Une hécatombe à cause d’une insoutenable légèreté.

En fin de compte, ces accidents doivent rester comme une marque indélébile dans nos cœurs, mais aussi une réelle honte. Nous ne pouvons plus nous cacher la vérité, à ce rythme c’est une véritable descente aux enfers. Nous sommes tous responsables, tous coupables. Il ne faut pas qu’on se leurre, levons la tête pour voir le reflet de ce que nous étions devenus : des citoyens prêt à tous accepter pour ne pas déplaire. Ce n’est pas parce qu’il y a eu un mini séisme que l’on peut croire avoir changé, non pas du tout. Citoyen Sénégalais, Réveille-toi bon sang de bonsoir !!!!!!!!!!!!!


Merry Bey
Ecrivain






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image