leral.net | S'informer en temps réel

Le procès Karim Wade suspendu jusqu’au 13 octobre

Le procès Karim Wade a été renvoyé au 13 octobre 2014. Ainsi en a décidé le président de la Cour de répression d’enrichissement illicite (Crei), Henri Grégoire Diop. Sans doute, l’absence de Bibo Bourgi malade en est pour quelque chose. En effet, M. Bourgi est l’élément-clé du procès de Karim Wade et de ses supposés complices. Car, sur les 117 milliards contenus dans l’accusation, les 115 milliards de nos francs portent sur sa personne.


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Septembre 2014 à 23:00 | | 3 commentaire(s)|

Le procès Karim Wade suspendu jusqu’au 13 octobre
Ces avocats souhaitent que la cour lui permette d’aller se soigner à l’étranger.C’est sur son lit d’hôpital qu’il a été auditionné par le président de la Cour.D’ailleurs, le procès-verbal de l’audition de Bibo Bourgi a été lu, hier, par le président de la cour. Cette audition ne sera constituée que d’une seule question.
«Bibo, pouvez-vous répondre ?», questionne Henry Grégoire. Bibo répond : «Je veux prendre à témoin le gendarme Cheikh Sarr, le substitut Antoine Diome et la commission d’instruction pour dire que je n’ai jamais refusé de répondre aux questions. Je ne simule pas, je ne fais pas du cinéma. Je veux être entendu parce que je sais que je suis victime d’une cabale et je veux être jugé. Ce n’est pas facile pour moi. Je veux me défendre. Certains disent que je ne suis pas malade, que je suis un malade imaginaire et même que je me balade en ville. Je ne me suis jamais dérobé. Je comparaîtrai devant vous si Dieu le veut.» L’émotion le gagne et le supposé complice de Karim Wade craque et fond en larmes. Son médecin interrompt l’audition puisque que le patient Bourgi est, dit-il, agité et que cela risque d’aggraver son cas. La fibre sensible de la Cour est touchée. La délégation se retire tout en souhaitant à Bourgi un prompt rétablissement. Il est 11 heures 55 minutes à la Clinique du Cap Manuel.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image