leral.net | S'informer en temps réel

Le prochain Einstein sera-t-il Africain ?

Promouvoir la science en Afrique, mais aussi, faire en sorte que le prochain Einstein vient du continent, c’est l’objectif du Next Forum Einstein Forum qui a ouvert ses portes ce matin au centre de Conférence Abdou Diouf de Diamniadio et dont le thème est : « Science et humanité : Rétablir les liens ».


Rédigé par leral.net le Mardi 8 Mars 2016 à 17:36 | | 9 commentaire(s)|

Le prochain Einstein sera-t-il Africain ?
Coprésidé par les chefs d'Etat Sénégalais et Rwandais, cette initiative, première du genre dans le continent noir, est, selon Paul Kagamé, d’une importance capitale. Car, « l’Afrique a été dépassée par les trois dernières révolutions industrielles et nous subissons une pression pour rattraper ce retard pour ne pas nous retrouver à la traîne par rapport au progrès technologique" a expliqué le Président du Rwanda. Et pour y arriver, cela doit commencer par « un changement de notre état d’esprit et ne pas nous suffire de l’élimination de la pauvreté extrême ».

A l’en croire, « nous n’investissons pas suffisamment dans la recherche et le développement et le nombre d’étudiants qui suivent des formations dans les sciences et la technologie au niveau supérieur est très faible ». Il a aussi déploré la faible présence des femmes dans le domaine des technologies : « Les femmes représentent moins du tiers des chercheurs et on en retrouve moins dans la communauté scientifique et dans la communauté des ingénieurs», a-t-il fait remarquer.

Le Président de la République du Sénégal, pour sa part, trouve que « nous devons poursuivre les efforts pour que l’Afrique puisse rattraper le retard accusé sur les Sciences et la Technologie. L’Afrique est le continent d’une pyramide dont la construction n’a pas encore livré tous ses secrets. Nous devons relever le défi du prochain Einstein » a-t-il dit.

Suffisant pour qu’il exhorte les jeunes «à apprendre, à innover et inventer ». Poursuivant, il ajoute : « Il faut favoriser l’éclosion d’une véritable culture scientifique ».

Mariama Kobar Saleh






Hebergeur d'image