leral.net | S'informer en temps réel

Le professeur suicidaire à Podor : "J'ai engrossé une fille et cela me pesait dans la conscience"

On vient d'en savoir un peu plus sur les raisons qui ont poussé le professeur d'éducation physique de Podor à se donner à la mort par pendaison. Avant d'abréger ses jours, le natif de Tendouck, en Casamance, âgé de trente-cinq (35) ans, et ancien capitaine de l'équipe fanion de la localité, Mayalla, avait pris le soin de rédiger une lettre.


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Avril 2013 à 23:40 | | 0 commentaire(s)|

Le professeur suicidaire à Podor : "J'ai engrossé une fille et cela me pesait dans la conscience"
"Je suis depuis quelques années avec les populations de Niandane, avec qui je suis en bons termes. J'ai engrossé une fille et cela me pèse sur la conscience", telles sont les termes de lettre laissée par le professeur d'éducation physique pour expliquer les motifs de son acte. Les populations qui se sont réveillées, jeudi dernier dans l'émoi et dans la consternation, après des recherches effectuées tôt le matin, ont découvert cet originaire de la Casamance pendu sous la véranda de l'une des classes de l'école élémentaire numéro 2 de cette localité. Selon L'Observateur, le corps sans vie de Boubacar Ndour Goudiaby, célibataire de son état, a été transporté à l'hôpital de Ndioum pour les besoins de l'autopsie.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image