leral.net | S'informer en temps réel

Le projet de Macky Sall et celui des Assises : Omissions et ajustements

Le président de la République n’a pas totalement appliqué les propositions de la Commission nationale de réforme des institutions. C’est ce que relève une étude des 15 points soumis au référendum et propositions de la Cnri, menée par Refondation nationale, une organisation de la Société civile.


Rédigé par leral.net le Jeudi 10 Mars 2016 à 09:43 | | 2 commentaire(s)|

Refondation nationale, une organisation de la Société civile, a animé un atelier d’étude comparative sur les propositions faites par la Commission nationale des réformes des institutions (Cnri) et les 15 points soumis au référendum du 20 mars prochain. De cette étude réalisée par Sidy Cissé, membre du plateau technique de la Cnri, l’on retient des omissions et ajustements par rapport aux propositions faites par la Cnri. Cet atelier, d’après le coordonnateur du mouvement, Cheikh Guèye, visait à « sortir du débat purement politicien pour voir ce que ces réformes peuvent apporter au Sénégal ».

L’étude s’est basée sur un diagnostic qui découle du programme Yoonu Yokkuté, des Assises nationales et de la proposition de citoyens sénégalais. De ce diagnostic, la Cnri a tiré des propositions sur 11 problématiques telles que l’équilibre des pouvoirs, la stabilité institutionnelle, la démocratie participative, l’approfondissement des droits et libertés du citoyen, entre autres. Mais Refondation nationale note que toutes les propositions n’ont pas été prises en compte par le président de la République. Comme l’explique Sidy Cissé : « Pour la défense des droits et libertés, nous avions proposé un juge des libertés. Mais on n’a pas vu un juge des libertés sur l’actuel projet de référendum ». Pareil pour « l’Assemblée nationale. Nous avons proposé que la durée du mandat du président soit constitutionnalisée et qu’il soit de 5 ans. Ce n’est pas apparent ».

Si certains points ont été omis par Macky Sall dans son projet de réforme des institutions, d’autres ont été suivis à la lettre. C’est le cas de la durée du mandat présidentiel. Sidy Cissé soutient qu’« il n’y a aucun souci. La Cnri est en phase avec ce que propose le Président ».

En ce qui concerne le débat sur la laïcité, M. Cissé rassure : « Il n’y a jamais eu de problème ». Les populations ont fait la demande de la faire figurer dans les propositions. Nous avons consulté tous les chefs religieux et ils n’ont jamais eu de problème par rapport à cette laïcité ».







Hebergeur d'image