leral.net | S'informer en temps réel

Le quartier Hann Maristes et la Cité Soseprim baignent dans « l’odeur nocive » de la créosote

Les habitants de Hann Mariste et de la Cité Soseprim ne sont pas du contents. Pour cause, l’installation par la Senelec d’un dépôt de poteaux électriques qui dégagent une forte odeur de créosote, une substance "toxique et cancérigène", dans ces deux quartiers de la banlieue dakaroise.


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Juillet 2013 à 12:47 | | 0 commentaire(s)|

« Depuis quelques jours, la Senelec a créé dans le quartier un dépôt de poteaux électriques en bois. Ces poteaux sont imbibés d’une substance appelée créosote. Cette substance hautement toxique est […] cancérigène », soutiennent les résidents de ces deux quartiers de Dakar dans un communiqué. « Nous inhalons à longueur de journée ces odeurs nocives qui émanent de ces dépôts de la Senelec », se sont-ils inquiétés. Préoccupés par leur santé, ils disent avoir initié une pétition signée par l’ensemble des habitants de Hann Maristes et de la Cité Soseprim pour se plaindre dudit dépôt afin que les « autorités en charge de la santé et du bien-être environnemental soient saisies ».

Jointe au téléphone par nos confrères de l’Aps, la directrice de la communication de la Senelec, Diatou Cissé estime que « cela correspond parfaitement aux normes internationales en matière de traitement du bois. Tous les bois utilisés sont traités au créosotes ».

Mamita Ndiaye






Hebergeur d'image