leral.net | S'informer en temps réel

Le régime de Macky Sall "est adepte du «SOUL Bouki Souli Bouki»", selon Bok Guiss Guiss


Rédigé par leral.net le Jeudi 10 Novembre 2016 à 18:43 | | 7 commentaire(s)|

Bok Guiss Guiss estime que le régime de Macky Sall est juste en train de continuer à pérenniser les projets diligentés par l’ancien régime.
Bok Guiss Guiss estime que le régime de Macky Sall est juste en train de continuer à pérenniser les projets diligentés par l’ancien régime.
 
Le Comité Directeur de la Convergence Démocratique et Libérale Bokk Guiss Guiss, qui s’est réuni ce jeudi 10 novembre 2016, sous la présidence de Papa DIOP, à la permanence nationale sise sur la VDN, a tiré à boulets rouges sur la gestion économique du Sénégal, en estimant que «les tintamarres et autres propagandes déguisées, la situation économique du Sénégal est restée à quai». Et que le régime de Macky Sall demeure plutôt un adepte du «SOUL Bouki Souli Bouki».
 
«En effet, malgré les tintamarres et autres propagandes déguisées, la situation économique du Sénégal est restée à quai. Elle se caractérise par un taux d’endettement per habitant de 57, 3% en valeur relative soit plus de 500 $ us, une baisse de 6,5% de l’activité en fin septembre 2016, 53 marchés de Gré à Gré soit 63% du total des marchés quatre fois supérieur au plafond normal de 15% et des renoncements d’impôt qui sont passés de 219 milliards en 2010 à 1436 milliards de francs CFA en 2016 soit près de 50% du budget en cours. En définitive, le Sénégal reste un pays fortement dépendant des emprunts obligataires pour régler certaines dépenses courantes puisque son endettement élevé est mal investi et ne sert qu’à payer des salaires, à l’entretien de projets improductifs comme le Centre Abdou DIOUF de Diamniadio qui engloutit chaque année près de 300 millions de F Cfa et au service de sa dette. Ils sont adeptes du «SOUL Bouki Souli Bouki»», a longuement avancé le parti de Pape Diop, via un communiqué.
 
Bok Guiss Guiss estime que le régime de Macky Sall est juste en train de continuer à pérenniser les projets diligentés par l’ancien régime.
«Sur le plan des infrastructures l’essentiel des inaugurations soit 90% des réalisations sont des projets de l’ancien régime avec des études techniques et des financements déjà disponibles notamment avec le MCA devenu MCC dans les régions Sud et Nord du Pays (boucle du Boudié et du Blouf, route Linguère-Matam, les ponts pour le désenclavement des villages de l’ile à Morphil et de Foundiougne), l’autoroute à péage et son prolongement à l’AIBD et le projet de prolongement de la VDN. D’ailleurs d’autres projets structurants issus de l’ancien régime dorment encore dans les tiroirs faute de financement. Il s’agit entre autres de la voie de dégagement des Mamelles, de la centrale de Sendou, des bateaux taxi, du marché sous régional de Diamniadio qui devrait scellé le transfert du CICES dans cette zone et de deux autres routes dans la zone des Niayes (à partir de Pout) pour faciliter aux agriculteurs l’évacuation et la commercialisation de leurs récoltes», a ajouté Bok Guiss Guiss.
 
«Seuls le centre Abdou DIOUF, quelques pistes de production, quelques forages  et le pont de la Patte d’oie sont déjà réalisés par le régime de Macky SALL. Tous ces autres projets tels que l’autoroute Ila Touba, l’Université du Sine Saloum, le Train Express Régional, les Instituts de formation ISEP, le programme de lutte contre les inondations, les réformes institutionnelles et la réfection du Building administratif sont soit à l’état embryonnaire, soit bloqués par des détournements et autres pratiques corruptives » a, enfin martelé la formation de pape Diop qui s’est ainsi montrée très viruleente à l’encontre du régime de Macky Sall.
 
Massène DIOP Leral.net
 






Hebergeur d'image