leral.net | S'informer en temps réel

Le retour-adieu de Khalilou Fadiga : La Magie fuit le «Gaucher» !

Sans brin de folie, il a joué soixante minutes. Une heure pour signer un retour. Mais aussi un adieu. Khalilou Fadiga part en retraite internationale sur la pointe des pieds


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Octobre 2008 à 12:40 | | 1 commentaire(s)|

Le retour-adieu de Khalilou Fadiga : La Magie fuit le «Gaucher» !
Il est entré tel un ange sur le pré de Léopold Senghor. Les yeux rivés sur la pelouse, le regard fuyant. Khalilou Fadiga est de retour. Le numéro 10 est le dixième «Gaïndé» à fouler la pelouse. L’avant-dernier Lion du Onze national est scotché entre ses vieux compères Salif Diao et El Hadj Diouf qui ferme la marche. «Kali» a les mains croisées au dos. Ce geste renseigne sur la crispation. Le «Gaucher magique» a le stress.



Dès l’entame, il annonce la couleur de ses carences physiques. Fadiga se tient les reins pour se donner une contenance. Du courage, il en faut au «Sénégal du foot». Les Lions sont dos au mur, seule une victoire leur permettrait de se retrouver dans le dernier tour menant aux qualif’ Can-Mondial 2010. Un vœu qui vire au cauchemar au coup de sifflet final tunisien.



Khalilou n’a été que l’ombre de… Fadiga. Samedi, il a fait ses adieux à la pelouse de «Senghor». Un adieu au goût amer. Sa dernière prestation a fini sur une note triste. Son dernier ballon est rempli de spleen. Le physique en latence, laisse un souvenir des plus pathétique à ses milliers de Fans.

Arrêt sur image ! On joue la 60e minute, El Hadj Diouf lance son pote qui contrôle la balle, amorce une percée sur la ligne de touche libre. Mais Kali s’emmêle les pieds et s’affale de tout son corps le long de la touche. Dans sa chute, il perd le ballon et la face. Il a le visage contre terre. Le gaucher a perdu de sa magie. Il est devenu anonyme. Sa force d’hier, les débordements sur le flanc gauche et les passes millimétrées, se mue en faiblesse. «Kali» n’a point pesé sur le jeu de Lamine Ndiaye. Il n’a ni organisé le jeu, ni donner de la vitesse au jeu percutant. Transparent, il l’a été durant sa présence sur le terrain. Absent au marquage et mal positionné au milieu, il a rendu la tache difficile à ses coéquipiers malgré ses bonnes intentions du débût. Des initiatives, il en a peu pris. Hormis la 11e minute, où il joue un corner direct qui a effleuré la cage gambienne.

Pourtant le public l’a poussé pour qu’il s’éclate. Comme sur ce coup franc à la 53e mn où il met la balle dans le mur, qui retombe sur la tête de Diouf, avant d’échouer en ligne de fond. Sept minutes plus tard, le Sénégal effectue son deuxième changement. Fadiga qui vient de boucler une heure sur le terrain, cède sa place à Ousmane Ndoye. Ce sera la dernière apparition de Fadiga sur le pré de «Senghor», de chez «Léo» le Diable. C’est la fin d’un cycle,…d’un «Gaucher magique».


source le quotidien



1.Posté par karim le 13/10/2008 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il rest le mem fadiga c 1 mythe

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image